Une valise pour deux

19 Nov

Image

Le Théâtre des Déchargeurs reste fidèle à son habitude d’offrir une très belle programmation, faisant le bonheur des béotiens des strapontins tout comme des initiés des salles intimistes, une excellente pièce avec sa « Valise pour deux ». Une succession de saynètes ayant pour fil conducteur la présence d’une valise, prétexte à aborder avec tendresse et justesse les situations de la vie quotidienne.

Y sont décortiqués les doutes des premiers émois, les affres de la vie amoureuse qui se construit, les disputes, les rêves de vie meilleure, l’envie de tout lâcher, les raisons de tout garder. La pièce aborde aussi les hasards des rencontres sur le quai de la gare, à l’aéroport, la confrontation des personnes issues d’horizons différents, la façon dont chacun peut s’entendre. Sans oublier les travers de la vie en entreprise, l’hypocrisie, la cruauté parfois même pas déguisée. Les dialogues sont très fins, extrêmement bien écrits, contenant une juste dose de cynisme mais toujours teintée d’optimisme. La mise en scène est sobre, avec un parti pris original et très chouette sur les décors (je laisse la surprise). Et cerise sur le gâteau, les comédiens sont tous très talentueux, et l’on sent chez eux l’envie de transmettre au public une pièce à laquelle ils croient vraiment. Le tout donne un beau voyage, ne serait-ce que l’espace d’un moment.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

amenaviguante

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Broute le gazon

mais souris pas ! t'en as sur les dents !

cylklique

Des images... et des mots

rienaredire

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Chroniques erratiques d'une emmerdeuse

Wandering City et tout le reste

Les confidences extraordinaires du Professeur Bang

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

#EtaleTaCulture – La Culture Générale pour briller en société

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

%d blogueurs aiment cette page :