Je t’aime, tu es parfait… Change

20 Déc

Il est de coutume d’employer l’expression « Un Mars, et ça repart » face aux petites baisses de forme. Pour ma part, ce serait plutôt « Une soirée au théâtre, et ça repart ». C’est donc fidèle à cette devise personnelle que je suis allée voir ce spectacle il y a quelques jours, à l’affiche du Théâtre Trévise jusqu’au 5 janvier, après son succès durant tout l’automne au Vingtième Théâtre.

Une comédie musicale, en plus adaptée d’un show de Broadway (dixit l’affiche, je n’ai pas été vérifier), sur le thème éternel de l’amour et de ses imperfections, cela sonnait comme une douce promesse. Et s’il arrive que les promesses n’engagent que ceux qui y croient, y compris dans le spectacle vivant, celle-ci est plus que tenue. Durant une heure et demie, le temps se suspend et notre esprit se laisse propulser au mouvement des balançoires qui font partie de ce décor très simple, qui laisse toute sa place au jeu des comédiens. J’ai été séduite par toutes ces scènes qui racontent les joies et tracas du couple, du 1er rendez-vous au 3ème âge, caricaturant gentiment nos mauvais comportements et nos contradictions. Les hommes en prennent particulièrement pour leur grade, il faut bien l’avouer, et mon fond d’esprit féministe n’a pas su totalement résister à ce manque (ou pas ?) d’objectivité. Pour autant, rassurez-vous messieurs, nous ne sommes pas totalement épargnées. Toujours est-il que pour de bonnes ou de mauvaises raisons, peu importe, je n’ai quasiment pas cessé de sourire et du rire du lever au tomber du rideau. Et j’aime ne pas bouder mon plaisir.

Je tiens aussi à célébrer la performance des quatre stars de ce spectacle, qui disposent d’un talent comique rehaussé par leur art de la mimique et par la très grande qualité du chant. Détail qui ne nuit pas, pour vous mesdames et mesdemoiselles, le grand châtain dispose d’une très belle…stature. Mais là encore, les hommes ne seront pas en reste, séduits à coup sûr par la charmante brunette de la bande. La seule réserve que j’émettrais est que cette pièce a un côté très générationnel, qui fait que je ne la recommanderais pas forcément au-delà de 40-45 ans.

Pour conclure, on ressort de ce musical plein d’entrain, les fossettes saillantes et des airs plein la tête… en ayant entendu et retenu quelques vérités toujours bonnes à prendre au passage. La formule idéale pour bien finir l’année.

Plus d’infos :

Publicités

2 Réponses to “Je t’aime, tu es parfait… Change”

  1. Anonyme 26 décembre 2012 à 13:08 #

    Moi, je suis sorti après 10 minutes !

    • plumechocolat 26 décembre 2012 à 13:14 #

      Dommage parce que c’est frais et agréable. Comme je l’ai mis dans ma réserve, le spectacle est quand même ciblé sur un certain public. Et puis il est bon aussi que tout le monde n’aime pas tout !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

amenaviguante

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Broute le gazon

mais souris pas ! t'en as sur les dents !

cylklique

Des images... et des mots

rienaredire

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Chroniques erratiques d'une emmerdeuse

Wandering City et tout le reste

Les confidences extraordinaires du Professeur Bang

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

#EtaleTaCulture – La Culture Générale pour briller en société

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

%d blogueurs aiment cette page :