50ème article – 50 petits et grands bonheurs

29 Jan

Votre blanchiment dentaire en 30 minutes chez Instinct Sourire dans NEWS images-h

Nous y voilà, déjà le cinquantième article que je poste sur ce blog, et toujours autant de plaisir. Alors, pour célébrer cela, et tout en trinquant à la tisane aux cinquante prochains sujets à venir, j’ai envie de placer mon écrit du jour sous le signe de la joie, en vous livrant cinquante de mes petits bonheurs (ne cherchez pas d’ordre ou de hiérarchie, le bonheur ça se livre brut et désordonné) :

  1. Recevoir des nouvelles d’un ami pas vu depuis longtemps .
  2. Arriver à en faire plus que prévu dans une journée (pas facile lorsque l’on a une tendance hyperactive).
  3. Le décollage de l’avion en partance pour des vacances à l’étranger.
  4. Arriver dans son logement de vacances, ouvrir sa valise pleine à craquer et disposer ses affaires pour le temps du séjour avant de filer profiter de son lieu de villégiature.
  5. S’allonger dans une prairie déserte au retour du printemps et s’enivrer de l’odeur de l’herbe fraîche.
  6. Repérer LA paire de chaussures dont on a toujours rêvé, l’essayer, l’adopter.
  7. Lire une phrase au hasard, et se dire qu’elle a été écrite juste pour soi à ce moment précis où elle apparaît sous nos yeux (non, je ne parle pas de l’horoscope de 20 minutes).
  8. Découvrir un roman, se dire que l’auteur doit avoir pénétré votre âme pour l’avoir conçu, s’y plonger sans arriver à en ressortir avant le point final.
  9. Flâner dans une librairie le samedi après-midi, parcourir les rayonnages en bois ancien, ouvrir quelques titres, découvrir les mots et le style d’un auteur de nous inconnu (et parfois des autres aussi).
  10. Relire « Le Petit Prince » pour la dixième fois et être toujours aussi émue que la première fois, se dire que c’est un texte qui sait apprivoiser son public.
  11. Aller à l’Opéra Garnier pour la première fois de sa vie, être aussi émerveillée qu’une gamine devant une maison de poupée.
  12. Entendre « La Ci Darem La Mano » du Don Giovanni de Mozart pour la première fois, savoir d’emblée qu’on va réécouter cet air jusqu’à la lassitude.
  13. Et puis dans la foulée, réécouter l’Ave Maria de Schubert par Sumi Jo, et sentir l’émotion monter en soi.
  14. Après ces délices musicaux, mettre un CD (oui ça existe encore) de musique électro ou de danses latines dans son lecteur, et danser n’importe comment (en ayant pris le soin au préalable, si l’on a un vis-à-vis, de tirer les rideaux).
  15. Chanter des airs d’un autre âge dans des endroits incongrus, c’est-à-dire partout ailleurs que sous la douche.
  16. Croiser ce petit enfant (sage) qui vous fait son numéro de charme dans les transports ou la file d’attente d’une obscure administration.
  17. Voir quelqu’un sourire dans le métro parisien, d’un sourire franc et contagieux.
  18. Arriver à la boulangerie juste au moment où les baguettes sortent du four.
  19. Recevoir ce courrier où EDF vous annonce qu’il vous a trop prélevé et qu’il va vous rembourser (même si c’est seulement 3 euros).
  20. Recevoir ce courrier encore plus extraordinaire où le Trésor Public vous annonce qu’il vous a trop prélevé et qu’il va vous rembourser (bon, ok, sur ce coup-là, je me suis un peu emballée, il semblerait que cela ne se produise pas).
  21. Trouver un taxi à Paris un samedi à 3 heures du matin à République ou Odéon en moins de 100 minutes.
  22. Se lever avant que le réveil ne sonne, et en pleine forme de surcroît.
  23. Avoir un musée rien que pour soi lors des nocturnes en semaine.
  24. Recevoir un compliment juste comme ça, désintéressé et qui vous rend cramoisie de fierté bien placée (quel qu’en soit l’objet).
  25. Recevoir une invitation à dîner (et encore plus si celui ou celle qui la lance est un fin cordon bleu et/ou un animateur de soirée hors pair).
  26. Avoir une discussion à cœur ouvert avec un de ses proches.
  27. S’entendre dire que l’on est une personne de confiance (lorsque bien sûr, on a prouvé qu’on l’était).
  28. Prendre une journée ou un week-end entier pour se laisser porter par ses envies, juste ça, sans autre engagement que de se faire plaisir.
  29. Aller au supermarché, passer une heure devant le rayon des yaourts gourmands, anticiper le plaisir de la dégustation de la nouvelle spécialité Bonne maman ou Senoble (et ne ressentir aucune honte à aimer tant ces gourmandises).
  30. Se retrouver au bord d’un lac, et oublier le temps qui passe, en faire le tour ou y tremper les pieds (ou les deux) et ne penser à rien d’autre qu’à cette eau apaisante entourée de verdure.
  31. Trouver une nouvelle adresse de restaurant, bon sans être branché, convivial ou intime, où l’on se sent bien reçu, et ne la dévoiler qu’avec parcimonie.
  32. Recevoir un bouquet de fleurs, pavaner fièrement avec dans la rue.
  33. Réussir un concours, un examen, une audition et se sentier fière (fier) de soi, au point de chanter à tue-tête dans un endroit incongru (Ah, j’en ai déjà parlé de ça ? Au temps pour moi…).
  34. Relire les cartes postales reçues de vacances, les vœux d’anniversaire ou autres messages de sympathie, et se réjouir d’avoir des amis chers et qui prennent de temps à autre l’occasion de vous dire des mots agréables.
  35. Sortir sa plume ou son clavier et écrire à ces mêmes personnes qu’on les apprécie et pour quelles raisons.
  36. Avoir un appareil qui tombe en panne chez soi, et réussir à le réparer seule (encore mieux si l’on a réussi à le faire sans la notice).
  37. Se poser pour une sieste de 20 minutes, se réveiller deux heures plus tard un peu vaseux mais vraiment reposé.
  38. Parfaire sa décoration d’intérieur d’un bibelot trouvé au hasard d’une séance shopping, ou orner les murs d’une photo ou d’une peinture dénichée durant une promenade artistique.
  39. Faire le tour des belles galeries, et se prendre à rêver du jour où l’on aura le ticket gagnant du loto (ce qui impliquerait de jouer, c’est vrai, mais c’est une autre histoire).
  40. Faire un tour de manège, comme ça, sur un coup de tête, avoir les yeux qui brillent du haut de notre cheval de bois en plastique.
  41. Partir en week-end improvisé entre amis au début de l’été, courir sur la plage, profiter du barbecue, rester dehors jusqu’à être aux trois quarts dévorés par les moustiques, écouter le musicien du groupe gratter ses quatre accords de guitare.
  42. Prendre le temps de cuisiner, seule ou à plusieurs, redécouvrir la saveur des aliments frais, assaisonner d’épices oubliées, d’une touche de sirop ou de fleur d’oranger, savourer délicatement les mets amoureusement préparés.
  43. Se caler sur le canapé devant un film d’une intensité dramatique rarement égalée, ou devant une comédie à l’eau de rose bien filmée, se laisser happer par l’écran pendant deux heures en se nourrissant d’aliments n’ayant un rapport que très lointain avec les fruits et les légumes (l’arôme citron dans les haribos ne compte pas).
  44. Se rendre à une soirée en traînant les pieds, passer un moment agréable dépassant toute espérance.
  45. Apprendre une bonne nouvelle, se réjouir sincèrement avec celui ou celle qui nous l’annonce.
  46. Aller voir un spectacle de théâtre ou de danse (oui, ça m’arrive, vous le savez sans doute déjà), avoir l’impression de recevoir une décharge d’adrénaline, se sentir portée par la beauté de ce que l’on a vu pendant 2 à 3 jours.
  47. Se promener avec un ballon accroché à son sac de marché, voir tout le monde se retourner d’un air amusé, se dire qu’attirer les sourires, au final, c’est facile (je vous assure, c’est une expérience à tenter).
  48. Rencontrer des gens nouveaux et passionnants, les écouter se raconter et parler de ce qui les fait vibrer, rentrer dans leur univers, voir la complicité se créer.
  49. Apprendre quelque chose de nouveau, se dépasser, franchir des barrières insoupçonnées et en ressortir grandie.
  50. Terminer son cinquantième article le sourire aux lèvres, se demander quel sera le sujet du suivant.

Il y a finalement peu de choses que l’on peut faire avec Eurocard MasterCard, il y a beaucoup de joies à récolter du passé, du présent et de l’avenir, entre le bout de plastique rectangle et la vie, moi, j’ai déjà choisi (de toute façon, j’ai une amex…), et vous ?

Advertisements

2 Réponses to “50ème article – 50 petits et grands bonheurs”

  1. blogdemissbavarde 29 janvier 2013 à 19:58 #

    Une rencontre entre blogueurs/twitters samedi par exemple? 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Les carnets du bien-être

Des idées et des outils pour se détendre et se ressourcer

amenaviguante

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Broute le gazon

mais souris pas ! t'en as sur les dents !

cylklique

Des images... et des mots

rienaredire

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Chroniques erratiques d'une emmerdeuse

Wandering City et tout le reste

Les confidences extraordinaires du Professeur Bang

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

#EtaleTaCulture – La Culture Générale pour briller en société

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

%d blogueurs aiment cette page :