Cyrano de Bergerac

27 Déc

 cyrano version sept2013

Ce soir, je vous emmène dans l’univers des grands classiques, avec le plus célèbre des cadets de Gascogne, j’ai nommé l’illustre Cyrano, que je découvrais pour la première fois sur scène avec une très charmante compagnie répondant au doux nom du Grenier de Babouchka. Un spectacle vraiment familial donc, puisque tout est fait pour faire pétiller les yeux des petits sans léser les grands du plaisir du texte et de l’interprétation.

Notre héros, incarné par Stéphane Dauch, est vraiment impressionnant. Il bénéficie en effet d’excellentes répliques, mais c’est réellement lui qui tient le spectacle sur ses épaules que l’on devine bien carrées pendant 1h45. Voix bien posée, pas un instant gêné par son encombrant tarin, notre acteur semble aussi à l’aise sur la scène que l’était le personnage d’Edmond Rostand avec son fleuret. Les scènes de combat sont d’ailleurs chorégraphiées avec une parfaite maîtrise. Si donc l’histoire veut que notre héros ait du mal à s’exprimer face à la belle Roxane, sa cousine, dont il est secrètement amoureux, en dépit de sa verve face à ses camarades et ennemis, le comédien a pour sa part, une excellente maîtrise de sa diction à tout moment. Tandis que Christian, le beau jeune homme ayant retenu l’attention de la douce Roxane, est lui parfait dans le caractère de benêt qui lui incombe. Servant ainsi d’autant mieux de faire valoir au mal-aimé de la cloison nasale.

Grâce à la fraîcheur de tous les personnages, on prend un plaisir immense à redécouvrir ce texte plus ou moins oublié (en dehors de la célébrissime tirade du nez), avec un accompagnement au violon par le très talentueux musicien Petr Ruzicka. Cet ajout mélodieux vient renforcer l’intensité des moments les plus forts de la pièce. Et l’on est pris d’admiration pour le valeureux guerrier et d’une tendresse mêlée de compassion pour le merveilleux poète timide qu’est Cyrano.

Je vous conseille à tous d’aller profiter de cette excellente mise en scène pour réviser cet incontournable de notre vaste répertoire.

Plus d’infos :

  • Cyrano de Bergerac, jusqu’au 17 avril 2017 : horaires à consulter
  • Théâtre Le Ranelagh, 5 rue des Vignes, 75016 Paris
  • http://www.legrenier.asso.fr/
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

amenaviguante

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Broute le gazon

mais souris pas ! t'en as sur les dents !

cylklique

Des images... et des mots

rienaredire

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Chroniques erratiques d'une emmerdeuse

Wandering City et tout le reste

Les confidences extraordinaires du Professeur Bang

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

#EtaleTaCulture – La Culture Générale pour briller en société

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

%d blogueurs aiment cette page :