Complainte d’un doux qui manque de pot

2 Fév

Nouveau jeu de la team écriture, initié par Venise, il s’agissait cette fois d’écrire une lettre et sa réponse. Vous pouvez déjà lire les participations de RienARedire, Christophe, Charmithorinx, SohanKalim, Gregatort, JeSuisGawel, BlogOrNoMore, MarieTropiquesWacsim, Barbara, Sofie, MissTherieuse, Marquise, Julians, MeliMellow, Cédric, Frayer et en bonus une 2ème lettre de Venise .

Mademoiselle l’occupante des lieux,

Je me permets de vous écrire car je suis très mécontent de mon sort. Cela fait déjà trois semaines que je suis arrivé chez vous, et que vous me négligez totalement. Lorsque vous m’avez choisi avec mes trois camarades, pour résider dans votre appartement, nous nous sommes réjouis de réaliser enfin notre vocation et de quitter cet espace bruyant et trop passant où nous étions alors, ouvert à tous les vents, pour l’intimité d’un lieu privé où nous pourrions en plus bénéficier d’un peu d’intimité derrière une porte fermée. Et j’avoue m’être réjoui d’y savourer quelque temps une saine tranquillité.

Mais désormais, je souhaite que les choses changent. Comprenez bien que je ne suis pas ingrat, je suis ravi d’être hébergé dans de bonnes conditions, et de vous voir tous les soirs hésiter longuement en me regardant, tantôt souriante, tantôt l’air préoccupée, vos sourcils froncés. J’ai souvent l’impression que vous m’entendez et me comprenez. Et en fait non. La porte se referme et c’est reparti pour un jour de solitude. Au départ, les choses étaient plus faciles, j’avais avec moi mes camarades caramel, chocolat et marron. Nous devisions donc gaiement toute la journée en se demandant qui serait choisi à votre retour. Chocolat et marron ont été très rapidement élus, en l’espace de pas même deux jours. Caramel est resté douze jours, d’autres paquets de yaourts arrivés entre temps lui ayant ravi la préférence.

Et moi, je reste seul depuis maintenant neuf jours, relégué au fond du frigidaire dont la fraîcheur glaciale commence à me peser et à me provoquer des rhumatismes, en plus du rhume carabiné que j’ai attrapé. Les cheesecakes citron me regardent avec hauteur et les crèmes chocolat ne semblent même pas avoir conscience de mon existence. Depuis hier, ma date de péremption est officiellement dépassée, je tremble à l’idée que vous fassiez partie de ces extrémistes qui jettent les produits laitiers à la poubelle dans ces conditions. Si tel était le cas, j’aurais entièrement raté ma vie.

Comprenez-moi bien, depuis la cuve où j’ai été fabriqué, on m’a toujours dit que ma mission et le sens de mon existence était de régaler les papilles de celui ou celle qui m’adopterait, et qu’alors j’aurai le droit à un voyage étonnant et magnifique au cœur d’un pays nommé système digestif, où je verrai des choses incroyables nommées foie, intestins, estomac et œsophage. Je sais qu’après cela, ma vie se terminera, il n’en reste pas moins que je souhaite pouvoir visiter ce lieu incroyable en sentant vos yeux pétiller de bonheur grâce à mon goût extraordinaire, créé pour vous satisfaire.

J’espère que vous accéderez à ma demande et me dégusterez au plus vite.

Bien à vous,

Le yaourt à la vanille du 2ème étage du frigidaire

*******************************************

 Monsieur le yaourt à la vanille,

 

Votre requête très légitime m’a beaucoup touchée. Je tiens à vous rassurer dès maintenant en vous confirmant que le dépassement de la date officielle pour vous consommer ne saurait me freiner et vous condamner à subir le sort qui sera réservé à votre emballage.

 

Je dois reconnaître que je vous avais un peu oublié, caché derrière les crèmes au chocolat et les cheesecakes au citron, dont je déplore d’ailleurs l’attitude hautaine à votre égard. Il est donc évident pour moi que vous serez le prochain choisi, dès ce soir, et que je me réjouis de profiter de toutes les sensations que vous décrivez, les papilles en émoi et les yeux brillants. Je me souviens très bien de vos amis marron, chocolat et caramel qui étaient eux-mêmes d’excellents choix. Je ne doute de ce fait pas une seconde de votre capacité à me plaire.

 

Sachez également que votre lettre touchante m’a fait réfléchir, et que je veillerai désormais à ne pas laisser vos successeurs seuls pendant une trop longue durée, leur donnant ainsi involontairement un sentiment de mépris après les avoir consciencieusement choisis dans cet immense espace de l’hypermarché que vous évoquez.

 

Je souhaite que votre voyage de ce soir soit aussi agréable que possible, vous y serez accompagné par une tranche de rôti de veau aux abricots et quelques pommes de terre que j’encouragerai à vous réserver le meilleur accueil. J’espère que malgré vos rhumatismes, votre séjour dans l’appartement n’aura pas été trop pénible.

 

Au plaisir de notre rendez-vous de ce soir.

 

L’occupante des lieux.

Publicités

18 Réponses to “Complainte d’un doux qui manque de pot”

  1. Frayer (@Frayermonblog) 4 février 2014 à 19:15 #

    Plus jamais je ne regarderai ces petits pots du même oeil… Comme une envie subite de yaourt à la vanille

  2. Meli Mellow 3 février 2014 à 11:41 #

    Excellent ! Que ce soit l’idée de la correspondance que le repas qui va l’accompagner.
    je vais regarder mon yaourt de midi d’un autre oeil ce midi.

    • plumechocolat 3 février 2014 à 15:21 #

      Merci bien et j’espère que la yaourt était savoureux à midi

  3. Marquise des Anges 3 février 2014 à 09:12 #

    J’ai envie d’un yaourt à la vanille maintenant… et je suis dans la mouise : je n’aime pas la vanille !

    • plumechocolat 3 février 2014 à 15:20 #

      Ah ah ah, ça va peut-être te faire changer tes goûts (mais ne te force pas si c’est pour le laisser dans le coin au fond)

  4. 123christophe456 3 février 2014 à 01:08 #

    Excellent.. Miam miam .. Merci pour ce bon moment.

  5. Marietro 2 février 2014 à 20:37 #

    Au plaisir de notre rendez-vous de ce soir, miam !
    Chouette histoire du quotidien, pas si facile, d’un pot à la vanille

    • plumechocolat 3 février 2014 à 15:19 #

      Oui, on oublie trop souvent de penser au quotidien des objets d’intérieur

  6. charmithorinx 2 février 2014 à 19:42 #

    Génial! je me suis marré tout le long en pestant du retard dans la confiscation de certains biens dans le désordre de mes 2 réfrigérateurs! Merci de cette rigolade si joliment écrite ! Bisounours

    • plumechocolat 3 février 2014 à 15:18 #

      2 frigidaires, ça réclame d’être un gestionnaire extraordinaire. Penses donc aux pauvres petits oubliés de ma part

  7. sofiecherie 2 février 2014 à 15:11 #

    Bravo, j’aurai aimé avoir l’idée!!!
    Je me suis régalée.
    Merci

  8. Je suis gawel... 2 février 2014 à 15:02 #

    Excellent ! Je me suis *régalé* à lire cette correspondance, merci 🙂

    • plumechocolat 3 février 2014 à 15:17 #

      Je t’en prie, je confirme que monsieur vanille était délicieux 😉

Trackbacks/Pingbacks

  1. Correspondance | rienaredire - 2 février 2014

    […] https://plumechocolat.wordpress.com/2014/02/02/complainte-dun-doux-qui-manque-de-pot/ […]

  2. Concordance des temps | Je suis gawel... - 2 février 2014

    […] Emilie : http://rienaredire.wordpress.com/2014/01/26/correspondance/ Christophe : http://123christophe456.wordpress.com/2014/01/27/correspondance/#more-33 Charmi : http://www.charmithorinx.fr/?p=898 Sohan : http://sohankalim.tumblr.com/post/74747402513/la-politesse-des-assassins Greg : http://gregatort.wordpress.com/2014/01/28/attrapeur-attrape-peut-etre/ Venise : http://motspourlecrire.canalblog.com/archives/2014/01/25/29038079.html Sofie Cherie : http://motspourlecrire.canalblog.com/archives/2014/01/29/29073339.html Eleonore : http://blogornomore.wordpress.com/2014/01/27/taire-les-mots/ Marie Tro : http://authentiquestropiques.blogspot.fr/2014/01/reservation-hoteliere-par-correspondance.html Maxime : http://wacsim.over-blog.com/article-je-ne-vous-salue-pas-122346505.html Barbara : http://motspourlecrire.canalblog.com/archives/2014/01/31/29089372.html Fifi : http://misstherieuse.blogspot.fr/2014/02/boucles-dheures.html Marquise : http://bloodofeden.overblog.com/2014/02/mon-futur-moi.html Meli Mellow : http://rienaredire.wordpress.com/2014/01/31/indelebile/ Plume : https://plumechocolat.wordpress.com/2014/02/02/complainte-dun-doux-qui-manque-de-pot […]

  3. Taire les mots | Or no more - 2 février 2014

    […] Le manque indicible (Barbara) Je ne vous salue pas (Wacsim) Boucles d’heures (Fifibrindosier) Complainte d’un doux qui manque de pot (Plume Chocolat) Mon futur moi (Marquise des […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

amenaviguante

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Broute le gazon

mais souris pas ! t'en as sur les dents !

cylklique

Des images... et des mots

rienaredire

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Chroniques erratiques d'une emmerdeuse

Wandering City et tout le reste

Les confidences extraordinaires du Professeur Bang

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

#EtaleTaCulture – La Culture Générale pour briller en société

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

%d blogueurs aiment cette page :