Soir de réveillon

27 Mar
Nouveau jeu de la #teamécriture, écrire une chanson parlant de bonheur. A quatre mains. Les deux de Julian et les deux miennes. La mise en musique est prévue mais met un peu de temps. Voici déjà le texte.
.
Ce soir de nouvel an, j’accueille entre mes murs pour une soirée très ché’bran
Les amis de Ludovic, beau gosse blindé d’argent qui m’a rachetée à ses parents.
Il m’a transformée entièrement, je ressemble désormais à une boutique design
Aimant l’art et la mode, il ne supportait plus mes vieux airs de campagne
La jolie Noémie, désormais pleinement femme et magnifique maman
Est venue aider son frère et tartine du foie gras en chantonnant gaiement
.
La femme de Ludovic fait irruption, seulement d’un slip et d’un t-shirt blanc vêtue
Venant manger quelques tartines et canapés puis repart aussi vite est venue.
Voyant sa femme presque nue devant sa sœur et ses enfants,
Il prend soin de lui rappeler qu’à leurs âges, ils ne sont plus des adolescents
Cette conne éclate en sanglots comme si le monde s’était effondré
Alors pour ne pas voir ses larmes de crocodile, je la mets dans l’obscurité
.
Les invités arrivent en masse, on les dirait tous costumés
Des gens hype, mal élevés, sans doute des amis de l’écervelée
Ils se ruent brutalement, tels des animaux, vers mon amie la table
Dévorent les petits fours, appuyés sur mes parois, l’air affable
Lorsqu’ils branchent la musique, mix étrange de techno et de tango,
Sautant sans discrétion, ils me font mal au sol, ces nigauds
.
Noémie les voyant soudain surexcités tente de les maîtriser
Quand un de leurs amis d’enfance de tous se retrouve la risée
Pour avoir naïvement voulu plaire à une femme brillante mais arrogante.
Pendant ce temps, dans une chambre, deux bobos avinés se roulent l’un sur l’autre de façon stupéfiante
Partout je me sens foulée au pied, souillée par cette bande de sauvages
A les voir se vautrer dans l’alcool et la luxure, je suis au bord du craquage
.
La fête tourne de plus en plus à la bérézina.
Plus rien ni personne ne semble être en mesure d’arrêter cela.
Ma voisine la villa, agacée par tout ce désordre,
N’hésite pas une seconde et contacte les forces de l’ordre.
Ces gardiens de la paix arrivent à ma porte l’air un peu bête,
Et remarquant l’écervelée, s’invitent à la fête.
.
Les humains ne sachant pas gérer leurs conflits,
Je décide de m’occuper moi-même de ces bandits.
J’ouvre toutes les trappes de mes murs laissant s’échapper par milliers
Des cotillons et confettis qui vont j’espère les calmer.
Les nigauds n’aimant pas ça, s’en vont au pied levé.
Le calme et le bonheur revenant, on va pouvoir commencer à danser.
.

Les chansons des autres participants sont ici :

Publicités

Une Réponse to “Soir de réveillon”

  1. WacsiM 27 mars 2014 à 13:55 #

    Chanson originale. Sans en arriver à de tels excès, ça me rappelle un peu mes réveillons quand même (pour le côté bordélique). 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

amenaviguante

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Broute le gazon

mais souris pas ! t'en as sur les dents !

cylklique

Des images... et des mots

rienaredire

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Chroniques erratiques d'une emmerdeuse

Wandering City et tout le reste

Les confidences extraordinaires du Professeur Bang

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

#EtaleTaCulture – La Culture Générale pour briller en société

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

%d blogueurs aiment cette page :