Une conférence sociale en hiatus

9 Juil

Un jour un président eut une fameuse idée :
Entendant de son peuple beaucoup de plaintes vocales,
Il se dit qu’il pourrait sans doute se faire aider,
Et décida de créer une conférence sociale

Ce grand rassemblement aurait lieu chaque été
Et servirait de base à des négociations
Avec les syndicats et collectivités.
Il mit plein de passion dans l’organisation.

La première édition se déroula très bien
Un grand contentement traversait les visages.
A la deuxième, on but on ne sait pas combien
De bouteilles de vin, ce ne fût pas très sage.

La troisième arriva après une dure période
Où tous ces « partenaires » s’étaient entrechoqués
Entre accords sur l’emploi et autres épisodes
D’âpres et longues réunions pour des actes manqués.

Joie et bonne volonté avaient bien disparu,
Alors que les enjeux ne cessaient de s’accroître,
Que la colère montait, distincte, depuis la rue,
Faisant penser à une épidémie de gloitre.

Les patrons des patrons faillirent décliner
Pratiquant, pour venir un infantile chantage ;
Deux syndicats partirent dès la première journée
Les choses ne tournant pas à leur avantage.

Le lendemain matin, un ministre parla trop
Et fâcha l’ARF (ndlr : Assemblée des Régions de France) qui ne put s’exprimer.
Un autre syndicat partit seul au bistrot
Se sentant à son tour parmi les opprimés.

Les esprits rassasiés, la conférence reprit,
Cette fois calmement pour fixer les chantiers
A bâtir à l’automne et parler de leur prix,
En mettant de côté quelques inimitiés.

Tout cela se conclut par une « feuille de route »
Parlant de commissions et de projets coûteux
Motivés par de nobles sentiments sans doute
Mais ayant certainement un petit goût pâteux
Pour les contribuables, les seniors, les chômeurs
Dont la voix n’était pas réellement à l’honneur.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

amenaviguante

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Broute le gazon

mais souris pas ! t'en as sur les dents !

cylklique

Des images... et des mots

rienaredire

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Chroniques erratiques d'une emmerdeuse

Wandering City et tout le reste

Les confidences extraordinaires du Professeur Bang

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

#EtaleTaCulture – La Culture Générale pour briller en société

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

%d blogueurs aiment cette page :