La pèlerine écossaise

1 Déc

captureguitry

Il est des auteurs dont on ne se lasse pas, et Sacha Guitry en fait partie. Facétieux et provocateur à souhait, misogyne également, mais avec ce qu’il faut d’autodérision sur lui-même et ses congénères masculins pour qu’on ne puisse pas lui en tenir rigueur. Dans ses pièces, le grand auteur n’épargne donc personne, et chacun est heureux d’être pris pour cible à un moment ou à un autre.

Le théâtre Daunou a donc choisi cet automne de faire revivre cette pièce injustement méconnue, dans laquelle Françoise et Philippe, un couple de trentenaires marié depuis quelques années, s’est retiré pour quelques mois à Dinard, loin des mondanités de la vie parisienne, pour vivre paisiblement au bord de la mer, sans contrainte et en profitant de l’argent épargné par Monsieur, architecte de son état. Seulement, ce calme va être perturbé par l’incursion du jeune petit voisin et l’arrivée de leur ami Mérissel, vieux séducteur accompagné de la charmante et jeune Huguette.

Il n’en fallait pas plus pour que les amoureux très unis ne commencent à vouloir éprouver leur potentiel de séduction auprès de ces vils perturbateurs. Un classique du vaudeville en somme, mais qui, grâce à la plume de Guitry, est d’une finesse exquise. Servi par un casting de jeunes talents déjà éclos mené par Arnaud Denis qui est l’une des étoiles montantes des scènes parisiennes, et par Delphine Depardieu (nièce de Gérard et fille d’Alain pour les plus curieux). Et avec, cerise sur le gâteau, le drôlissime Nathan Dunglas qui incarne un domestique faussement chinois inimitable et surtout inoubliable.

De tentations en résistances, de promenades dans le sable en baisers sur le divan, de disputes en réconciliations, la pièce est aussi fraîche que la température de la mer en Ille-et-Vilaine. Alors, pour une soirée, n’hésitez pas à tromper votre télévision pour le spectacle vivant.

Plus d’infos :

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

amenaviguante

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Broute le gazon

mais souris pas ! t'en as sur les dents !

cylklique

Des images... et des mots

rienaredire

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Chroniques erratiques d'une emmerdeuse

Wandering City et tout le reste

Les confidences extraordinaires du Professeur Bang

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

#EtaleTaCulture – La Culture Générale pour briller en société

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

%d blogueurs aiment cette page :