Espoir du soir

15 Déc

Londres Août 2013 (1043)

A certaines périodes, hélas bien malgré soi,

On se sent moins en forme, on erre un peu, l’air las,

On peine à ressentir de délicieux émois,

Le diapason refuse de nous donner le la.

Pour contrer l’amertume de cette humeur sournoise,

On cherche à regoûter aux douceurs de la vie,

Le chocolat fondu sur la tarte vergeoise,

Et autres menus plaisirs qui comblent nos envies.

Cet esprit positif porte bientôt ses fruits,

Notre visage s’éclaire et nos lèvres sourient,

Mais la cause du malaise toujours au fond nous nuit,

Et l’on sent en soi-même, comme un lancinant cri.

Inutile de le nier, le problème nous dépasse,

Il nous faut de nos proches aller quérir l’écoute,

Plutôt que de vouloir, en un tour de passe-passe,

Sans nous être exprimé, continuer notre route.

Lorsqu’on laisse de côté l’orgueil et la fierté,

Pour accepter la main qui devant nous se tend,

Peu à peu s’atténue notre difficulté,

Et l’on peut à nouveau rêver sa vie en grand.

Bien sûr ce long chemin peut prendre des semaines,

Parfois même plusieurs mois, où les jours paraissent sombres,

Où tel un opossum on se sent peu amène,

Mais la lumière revient malgré tous ces encombres.

Tout au bout du parcours, on regarde en arrière,

Nos doutes de départ nous semblent alors futiles,

Et l’on sait désormais que l’aide de nos pairs,

De tous les dons reçus, est bien le plus utile.

Si cette courte fable vous a un peu distrait,

Que son message vous a fait tendre vos oreilles,

A l’égard de vos proches ne soyez pas distraits,

Ensemble construisez quelques belles merveilles.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Les carnets du bien-être

Des idées et des outils pour se détendre et se ressourcer

amenaviguante

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Broute le gazon

mais souris pas ! t'en as sur les dents !

cylklique

Des images... et des mots

rienaredire

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Chroniques erratiques d'une emmerdeuse

Wandering City et tout le reste

Les confidences extraordinaires du Professeur Bang

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

#EtaleTaCulture – La Culture Générale pour briller en société

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

%d blogueurs aiment cette page :