Vos envies du mois – Mars

11 Mar

Comme chaque mois depuis septembre, vous me confiez vos envies du mois et c’est toujours un plaisir pour moi que de les découvrir. C’est souvent aussi un moment d’émotion parce que je découvre les aspirations de personnes que je connais bien ou moins bien, ou pas du tout, mises en mots. Avec la singularité et la beauté qui se dégage lorsque les mots sont sincères.

Ce mois-ci, Déborah (@DeborahLonguet), amie chère à mon cœur, qui parle de son envie de travailler. Comme beaucoup d’autres, elle le dit elle-même. Mais le parcours des chercheurs d’emploi est une longue route pas très tranquille :

J’ai envie de trouver du travail, comme je suppose x millions de français. Depuis juin 2014, je suis inscrite au très inutile Pôle Emploi qui me convoque tous les trois mois pour certifier que je suis autonome dans ma recherche d’emploi *lassitude*.

Je traque les annonces en Bourgogne, en Rhône-Alpes, et même en Île-de-France, j’envoie des CV sans cesse réactualisés et personnalisés, et pareil pour les sacro-saintes lettres de motivation … et autant dire que si la motivation suffisait, je serais 1000 fois embauchée.

Ne pas trouver de travail c’est mettre beaucoup de projets entre parenthèses … les enfants et le château de princesses c’est pour plus tard. C’est aussi essuyer les critiques de ma « bienveillante » famille ».

Entre temps, hors de questions de rester inactive, entre l’écriture d’articles pour trois blog (Théâtre, Tourisme et Handisport) je me suis découverte une passion pour les MOOC. En effet j’adore apprendre, si j’ai arrêté mes études (j’avais le projet bien avancé de faire une thèse), ce n’était pas par manque de motivation mais bien parce que j’en avais marre de mettre ma vie entre parenthèses et de ne pas pouvoir faire de projets dans ma vie personnelle (surtout que je ne suis pas seule dans l’aventure).
Alors ce mois ci je redouble d’efforts, les offres pour du travail saisonnier en secteur touristique commencent à émerger alors haut les cœurs et que pleuvent sur la Bourgogne mes compétences et ma motivation.

/

Dans un tout autre domaine, un souhait très poétique, et qui parle toujours de route, mais cette fois de route paisiblement parcourue à vélo un jour a priori sans pluie. Le récit d’un élan et de l’autocensure qui s’en est suivie, d’une envie de rencontre aussi, qui se concrétisera peut-être un prochain dimanche de beau temps :
Cet après-midi,j’ai croisé un jeune couple au bord de la rivière. Puis, tout en pédalant j’ai pensé : il est maçon, d’origine portugaise, elle souhaite un enfant mais il hésite. Elle peut se révéler très rigide, voire maniaque sur certains points de la vie quotidienne, mais en même temps très bordélique. Lui est à la fois volontaire et procrastinateur. Parfois sec mais souvent tendre. Et plein d’autres choses, inspirées par les visages, la démarche, la distance entre les deux corps.
Et je me suis dit: faire demi-tour, leur dire ça, cette inspiration. Intuitive? Leur demander de me laisser parler quelques minutes, me laisser dire pleins de détails inventés sur leur vie.
Et, après, les laisser dire que j’avais tout faux. Ou au contraire exprimer leur trouble sur une forme de clairvoyance.
Et je me dis que j’aimerais avoir le courage de faire ça, quand je croiserai quelqu’un : lui dire que sa seule vue m’a bombardée d’informations. Même si peu m’importe de vérifier, j’étais juste là pour faire du vélo. Au bord de la rivière. Quoique.

Le principe est le même pour le mois prochain, tout est expliqué ici de façon détaillée : https://plumechocolat.wordpress.com/2014/08/29/rentree-nouvelle-rubrique-vos-envies-du-mois/

Et en très résumé, vous exprimez un souhait qui vous tient vraiment à cœur avant le 10 du mois, et vous l’envoyez sur à plumechocolat92@gmail.com

Vous pouvez (sans obligation), vous inspirer de la trame suivante :

  1. Dans les 31 prochains jours, avant tout, j’ai envie de…
  2. Cette envie remonte à (vous avez le choix, de votre dernière pause café à la disparition des dinosaures, la frise chronologique est large)…
  3. Cette envie me tient à cœur parce que (si l’envie concerne un autre organe que le cœur ou la dextérité de vos réflexes oculaires, ça marche aussi)…
  4. Je souhaite qu’en passant du vœu à l’acte, il se produise (évitez toutefois de dire que vous souhaitez une catastrophe nucléaire ou un tsunami, l’idée est quand même d’être un peu positif)…
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

amenaviguante

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Broute le gazon

mais souris pas ! t'en as sur les dents !

cylklique

Des images... et des mots

rienaredire

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Chroniques erratiques d'une emmerdeuse

Wandering City et tout le reste

Les confidences extraordinaires du Professeur Bang

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

#EtaleTaCulture – La Culture Générale pour briller en société

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

%d blogueurs aiment cette page :