Independence

17 Mai

Independence est une pièce que je qualifierais de pièce d’ambiance, parce qu’elle ne vaut pas tant par son histoire que par l’impression qui s’en dégage. La trame en est relativement simple : Kim, première d’une fratrie de trois filles, revient à Independence dans l’Indiana, au bout de 4 ans d’absence, appelée en urgence par sa sœur Jo. Elle pense que leur mère Evelyn, qui oscille entre caractère fantasque et folie, a besoin de sa présence. En fait, Jo, enceinte d’un gars du coin, souhaite réunir toute sa famille autour d’elle.

On retrouve donc cette sœur cadette, portant en elle la responsabilité de ne pas quitter sa mère tout autant que la peur de la quitter, et Sherry, la plus jeune, 19 ans, fille rebelle qui couche avec tous les gars du coin sans jamais s’attacher et attend d’avoir eu son bac pour fuir cette petite ville trop petite pour elle. Pendant 1h20, les 4 femmes vont se confronter, s’affronter, se détester et s’accrocher l’une à l’autre pour ne pas sombrer chacune dans sa folie ordinaire.

Ce ballet scénique est plutôt bien orchestré, même si certains moments sont plus forts que les autres. Emae Berlet, qui joue le rôle de Sherry en alternance, est extraordinaire dans son rôle et donne une vraie impulsion à ses partenaires de jeu. Petit à petit, ces palabres trop superficiels vont faire apparaître les aspirations profondes de ces 4 femmes, leurs espoirs et leurs failles. Mais à ce jeu cruel, personne ne gagnera.

Une pièce intéressante, avec quelques longueurs mais beaucoup d’âme.

Plus d’infos :

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

amenaviguante

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Broute le gazon

mais souris pas ! t'en as sur les dents !

cylklique

Des images... et des mots

rienaredire

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Chroniques erratiques d'une emmerdeuse

Wandering City et tout le reste

Les confidences extraordinaires du Professeur Bang

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

#EtaleTaCulture – La Culture Générale pour briller en société

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

%d blogueurs aiment cette page :