Fleur de trottoir

12 Sep

f-9-f49a9

Le seule en scène est toujours un exercice difficile, encore plus lorsqu’il traite d’un sujet important et qui tient à cœur à l’auteur. C’est bien le cas avec Fleur de trottoir, où la magnifique Cyriel Tardivel livre un regard engagé sur la vie des prostituées, loin des débats sans véritable réponse entre bons et mauvais penseurs, et très proche de la sensibilité et de l’âme de ces femmes qui vivent ou pour certaines survivent seulement en contentant les désirs sexuels des autres. Avec une sensibilité à fleur de peau et un talent exceptionnel, cette artiste qui sait tout faire émeut profondément son public tout au long de la représentation.

Le monde de la prostitution est en fait mal connu lorsque l’on y pense, alors même qu’il s’agit du plus vieux métier du monde. Mais on sait mal ce qui conduit ces femmes à vendre leur corps, comme on le dit, ce qu’elles ressentent en le faisant, leurs difficultés et leurs espoirs, les joies et les peines de celles que l’on nomme communément les putes. Avec des chansons a capella issues du répertoire des années 1930 à 1950, la comédienne nous entraîne dans cet univers méconnu.

La difficulté de faire le tapin qu’il neige ou qu’il vente, les espoirs amoureux déçus qui mettent certaines prostituées sous la coupe d’un maquereau, les risques de maladies, les femmes qui sortent du métier parce qu’elles rencontrent vraiment un homme et qui parfois y reviennent, les réseaux de femmes de l’Est, la recherche d’un logement bien chaud, l’argent facile pour d’autres, toutes les facettes du métier sont abordées, sans jugement et tout en émotion.

La voix chaude et exceptionnelle de Cyriel fait sourire, réfléchir, pleurer un peu certains et c’est réellement beau, rendre d’autres nerveux, d’autres encore admiratifs. L’essentiel est que cette fleur de trottoir ne laisse personne indifférent. Et que ce spectacle mérite de poursuivre son chemin.

Plus d’infos :

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

amenaviguante

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Broute le gazon

mais souris pas ! t'en as sur les dents !

cylklique

Des images... et des mots

rienaredire

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Chroniques erratiques d'une emmerdeuse

Wandering City et tout le reste

Les confidences extraordinaires du Professeur Bang

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

#EtaleTaCulture – La Culture Générale pour briller en société

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

%d blogueurs aiment cette page :