Presque le gros lot

22 Nov

presque-affiche-neutre-compresse-213x300

Presque le gros lot, c’est, comme son nom le suggère, une comédie qui parle de ticket gagnant au loto. Mais qui parle surtout d’une bande de jeunes plus vraiment jeunes qui se cherchent une aspiration. Et dont les plus équilibrés ne sont pas forcément ceux que l’on croit en apparence.

Christophe doit donc épouser Joyce, charmante jeune femme sexy ayant hérité de son père décédé un luxueux appartement à Neuilly la plaçant à l’abri du besoin, tandis que son fiancé apporte des revenus confortables obtenus d’un poste lucratif accessible aux diplômés de 3ème cycle. Joyce est obsédé par son apparence, et passe donc du club de sport au coiffeur et à la manucure, parfois accompagnée de son amie, ou plutôt faire-valoir Marjolaine, petite femme généreuse et un peu boulotte.

Christophe est lui entouré de ses deux amis de toujours Zack et Valentin, éternels chômeurs squattant régulièrement l’appartement et causant ainsi l’ire de la demoiselle qui en est propriétaire. Mais il n’a le courage ni de faire taire sa belle ni de faire sortir les deux hurluberlus. Et l’idée d’épouser sa dulcinée le met dans un état de stress monumental, lui le timide totalement incertain de ses choix et en quête d’un bonheur qu’il ne trouve pas dans cette superficialité.

Naturellement, l’arrivée dans cette joyeuse bande d’un ticket de loto ayant les bons numéros va renverser les équilibres, et Cristophe va sérieusement envisager de revoir ses priorités… jusqu’à ce qu’il réalise que le billet gagnant est entre les mains de sa chère et tendre. Au milieu de tout cela, un étrange personnage fera son apparition, et des secrets rocambolesques et improbables seront révélés.

Cette comédie moderne sympathique est menée avec énergie par six comédiens qui visiblement prennent plaisir à faire du théâtre dans le théâtre, ayant choisi de garder leurs vrais noms pour les personnages. L’écriture de Christophe Truchi, également personnage principal, est fluide et son imitation des présidents de la République française inimitable, entre autres tirades bien trouvées. Un bon moment de rire sans prétention pour s’aérer l’esprit après une longue journée.

Plus d’infos

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

amenaviguante

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Broute le gazon

mais souris pas ! t'en as sur les dents !

cylklique

Des images... et des mots

rienaredire

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Chroniques erratiques d'une emmerdeuse

Wandering City et tout le reste

Les confidences extraordinaires du Professeur Bang

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

#EtaleTaCulture – La Culture Générale pour briller en société

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

%d blogueurs aiment cette page :