Ana ou la jeune fille intelligente

25 Mar

afficheana

 

Il y a des spectacles que l’on aime mais dont il est difficile de parler parce qu’ils se ressentent plus qu’ils ne se racontent. Exceptionnellement, je serai donc assez brève. C’est l’histoire d’Ana qui a accepté très jeune d’être mariée et de partir de son village pour vivre avec son mari. Et qui, avec une poésie folle, raconte son histoire, par tranches, chaque tranche de vie portant pour titre un mot dont les lettres sont intégrées dans le mot mariage. Et l’on se rend compte qu’il y a des tas de mots dans ce mot source : air, rage, marge,  rime, gare, aimer, âge et encore bien d’autres.

Ana nous raconte donc ces anecdotes, ces états par lesquels elle passe, avec une simplicité désarmante, presque candide et pourtant, à son image, merveilleusement intelligente. Catherine Benhamou, auteur et comédienne, arrive à incarner cette douceur non dénuée de révolte, à être cette jeune femme fragile tout autant que cette moins jeune femme rebelle, accompagnée par une marionnette presque grandeur nature et une marionnettiste (3 femmes en alternance) de talent pour donner vie à ce personnage sans voix mais avec beaucoup de langage.

Tout au long de cette balade, on se laisse emmener par les propos juste et touchants de cette femme qui est un peu toutes les femmes sans en être aucune. Un très beau moment suspendu loin du temps des urgences et des phrases faciles. L’on en ressort  porté par une douceur et une émotion qui font du bien.

Juste un détail pratique à noter parce qu’il est chouette : la salle bénéficie de fauteuils en gradin avec une pente forte, ce qui permet de voir partout, même derrière un géant

Plus d’infos :

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

amenaviguante

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Broute le gazon

mais souris pas ! t'en as sur les dents !

cylklique

Des images... et des mots

rienaredire

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Chroniques erratiques d'une emmerdeuse

Wandering City et tout le reste

Les confidences extraordinaires du Professeur Bang

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

#EtaleTaCulture – La Culture Générale pour briller en société

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

%d blogueurs aiment cette page :