Matthieu(x)

10 Avr

MATTHIEUX

Vous vous êtes peut-être déjà demandé qui vous seriez devenu si vous aviez eu d’autres parents. Il se trouve que Caroline Sahuquet aussi. Et qu’elle a même écrit et mis en scène une pièce sur le sujet. Avec un seul et même enfant, Matthieu, 18 ans, fils unique. Et trois couples de parents de styles très différents, qui attendent leur fils pour dîner un vendredi soir. En l’attendant, ils discutent de lui, d’eux, de ses choix et des leurs, de l’éducation qu’ils ont souhaité lui donner et de celle qu’il a réellement reçue. Une idée très joliment exploitée.

Une fois l’histoire résumée, le suspense est réduit, mais ce qui prévaut, vous l’aurez compris, ce n’est pas tant l’action que les paroles dans ce spectacle qui traite finalement plus de l’identité parentale que de celle de l’enfant. On découvre donc tour à tour trois couples plus ou moins harmonieux, plus ou moins originaux, dont il serait dommage de trop révéler qui ils sont sous peine de limiter le plaisir de la découverte.

Mais dans tous les cas, alors qu’ils attendent leur jeune adulte de fils, ils laissent émerger leurs accords et leurs désaccords sur cet enfant auxquels ils tiennent tous comme à la prunelle de leurs yeux, et dont ils sont fiers sans vraiment vouloir se l’avouer.

Et ils nous font voir leur fragilité, celles d’adultes qui veulent qu’à l’heure où la chair de leur chair parvient aussi officiellement à l’âge adulte, elle trouve sa voie en s’épargnant les errances et les désillusions qu’eux-mêmes ont connues. Evidemment, ce sont ces errances qui permettront au jeune homme de se construire, il en fera donc certainement l’expérience. Mais pour l’heure, ils s’emploient à l’en préserver tout en s’interrogeant sur eux-mêmes et en s’apprêtant à redevenir « seulement un couple » non mu par l’éducation du petit devenu grand. Cette transition donne de très beaux dialogues à cœur ouvert, entre cris et rires, qui donnent à réfléchir.

Les trois comédiens, Pierre Carbonnier, Sandie Masson et Bruno Guillot incarnent avec beaucoup de justesse ces parents heureux et inquiets de voir leur(s) Matthieu(x) voler de ses propres ailes… lequel saura leur donner de belles leçons de sagesse, volontairement ou pas.

Plus d’infos :

  • Matthieu(x), jusqu’au 14 mai 2016, les mercredis et vendredis à 19h, les jeudis et samedis à 21h
  • Ciné 13 Théâtre, 1 avenue Junot, 75018 Paris
  • http://www.cine13-theatre.com/
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

amenaviguante

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Broute le gazon

mais souris pas ! t'en as sur les dents !

cylklique

Des images... et des mots

rienaredire

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Chroniques erratiques d'une emmerdeuse

Wandering City et tout le reste

Les confidences extraordinaires du Professeur Bang

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

#EtaleTaCulture – La Culture Générale pour briller en société

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

%d blogueurs aiment cette page :