Le père Goriot

12 Mai

d2e18f_fd14f99d4839400db8f591466ba95301

Adapter Balzac au théâtre est déjà en soi un sacré challenge. Adapter un de ses romans les plus célèbres en 1h10 avec seulement 3 comédiens dépasse le niveau habituel des défis théâtraux. C’est pourtant celui qu’ont choisi de relever Didier Lesour (à l’écriture et sur scène) et Frédérique Lazarini (à la mise en scène) qui dirigent la compagnie Minuit Zéro Une. Et l’on peut dire qu’ils ont gagné ce pari totalement fou.

Réunissant donc trois hommes seulement derrière un panneau figurant l’auberge où vit le vieux Goriot, ruiné par ses propres filles auxquelles il a donné toute sa fortune, cette représentation du père Goriot s’appuie sur un procédé ingénieux : l’emploi de masques pour incarner toutes les femmes qui gravitent autour de Vautrin, de Goriot et du jeune Rastignac qui débarque à Paris et se laisse séduire par les dames et notamment par les deux filles de Goriot. Ce procédé ingénieux donne véritablement corps à tous les personnages et permet une véritable dynamique dans le jeu parfaitement maîtrisé des chevronnés et pasionnés, Didier Lesour, Marc-Henri Lamande et Thomas Ganidel.

Une jolie occasion de découvrir, redécouvrir et de se réconcilier avec un écrivain qui vous a peut-être vous aussi traumatisé à l’époque du collège, et de comprendre tout ou presque à l’histoire et à ses enchevêtrements de sous-intrigues, sans même avoir à faire d’effort de concentration.

Plus d’infos :

  • Le père Goriot, jusqu’au 29 mai 2016, du mardi au vendredi à 19h, le samedi à 20h30, le dimanche à 15h
  • Artistic Théâtre, 45 rue Richard Lenoir, 75011 Paris
  • http://www.cieminuit01.com/#!blank/c12wb

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

amenaviguante

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Broute le gazon

mais souris pas ! t'en as sur les dents !

cylklique

Des images... et des mots

rienaredire

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Chroniques erratiques d'une emmerdeuse

Wandering City et tout le reste

Les confidences extraordinaires du Professeur Bang

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

#EtaleTaCulture – La Culture Générale pour briller en société

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

%d blogueurs aiment cette page :