4ème Flemmardise interrogative : les prochaines élections

12 Sep

 rz_perso052

J’observe depuis quelques mois déjà un manque d’optimisme total face à la séquence électorale de 2017 en général, et à l’élection présidentielle en particulier. Cette désaffection totale pour un scrutin qui traditionnellement mobilise les foules ne va pas en s’arrangeant entre les bisbilles des primaires des Républicains, celles des Verts, et les ministres de l’économie qui démissionnent avec de grandes ambitions à peine masquées. Je vous rassure, je ne suis pas politologue et n’ai aucune envie de faire de la politique sur ce blog. Mais je me désole comme nombre d’autres de mes concitoyens (ne pas confondre avec cons citoyens, quoique de temps en temps nous ne nous sentons guère malins en voyant le résultat de nos votes ou engagements citoyens) de la situation actuelle, qui donne envie de passer son 23 avril au bord de la mer sans même faire de procuration. Et n’ayant pas de solutions à faire valoir, je me contenterai donc de questions :

  • Comment en sommes-nous arrivés à une situation où nous ne croyons au discours d’aucun candidat à la mandature suprême ?
  • Comment des gens que nous ne croyons pas peuvent-ils se présenter comme candidats à la mandature suprême ?
  • Croyons-nous encore réellement qu’une solution est possible pour que la France redevienne un pays où tous les citoyens trouvent une place satisfaisante ? Et si nous n’y croyons pas, comment en est-on venus à sombrer dans un tel pessimisme ?
  • Pourquoi aucun candidat à la mandature suprême ne dit-il la vérité sur la « nouvelle révolution industrielle non industrielle » c’est-à-dire qu’il faudra faire des sacrifices temporaires dans la phase de transformation mondiale actuelle si l’on veut tirer notre épingle du jeu de cette phase à long terme ?
  • Pourquoi aucun candidat à la mandature suprême ne dit-il d’ailleurs la vérité sur rien ou presque ?
  • Les politiques réalisent-ils que leur vocation est supposée être d’améliorer la situation du plus grand nombre de citoyens possibles (sans appauvrir ou faire fuir les autres) ?
  • Existe-t-il un moyen pour imposer des candidats ayant un minimum de probité et qui convainquent une majorité d’électeurs ?

Je vous laisse méditer là-dessus avant la reprise de lundi matin.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

amenaviguante

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Broute le gazon

mais souris pas ! t'en as sur les dents !

cylklique

Des images... et des mots

rienaredire

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Chroniques erratiques d'une emmerdeuse

Wandering City et tout le reste

Les confidences extraordinaires du Professeur Bang

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

#EtaleTaCulture – La Culture Générale pour briller en société

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

%d blogueurs aiment cette page :