Mariage et châtiment

14 Oct

affiche_mariage_et_chatiment_avec_partenaires

 

Avant de parler de ce spectacle, et ainsi que j’en ai l’habitude, je passerai par une petite diatribe qui n’a pas trait à cette comédie que je recommande chaleureusement (je commence par cette recommandation pour que les lecteurs pressés puissent s’économiser du temps et donc de l’argent qui pourra plutôt leur servir à s’offrir un billet de théâtre ; il est possible aussi de vous rendre directement au paragraphe 3). Il m’arrive régulièrement, j’en ai déjà fait part ici ou sur les réseaux sociaux, d’avoir la chance, parce que visiblement le ton sur lequel je parle des spectacles plaît, d’être contactée par des troupes, des productions ou des agences de presse, qui me proposent de m’inviter à voir des spectacles, évidemment, et cela est normal, dans l’espoir d’élargir la couverture de leur communication. J’avoue ne pas toujours être à l’aise avec ce système pour différentes raisons bien que je continue à en profiter (avec une certaine prudence), mais j’en ferai sans doute un article à part un de ces jours, et mon propos dans cette longue introduction n’est pas d’évaluer l’écosystème des relations presse liées au monde théâtral.

Toujours est-il que Mariage & châtiment fait partie des pièces pour lesquelles j’ai bénéficié d’une invitation. Et que j’en suis fort contente. Tout en étant consciente que le tarif du ticket dans cette salle, qui se justifie à la fois par le décor et par le fait que l’on y rémunère les acteurs et le personnel à leur juste valeur (en tout cas je l’espère et le suppose), peut être un frein à s’y rendre. Et que ce frein peut être accentué, et c’est là que je voulais en venir, par le fait que les avis des « influenceurs » ne sont pas unanimes. Ce qui en soi est heureux d’ailleurs, un spectacle vivant dont tous les critiques penseraient du bien et systématiquement pour les mêmes raisons laisserait planer des doutes sur les propos desdits critiques. Bref, j’ai été la première à avoir peur d’être déçue en voyant certains commentaires. Mais j’ai choisi de tout de même me faire mon propre avis. Et je recommencerai encore et encore à faire ce choix je l’espère.

J’en viens donc enfin à parler de Mariage & châtiment, puisque c’est tout de même le titre de ce billet. Edouard (interprété par Edouard Russo) doit y assister au mariage de Fred, son meilleur ami (interprété par Laurent Gamelon) avec une jeune femme blonde (interprétée par Fannie Outeiro) qui présente la météo et répond en tous points aux clichés que l’on peut avoir sur les miss météo. Marianne (interprétée par Delphine Rich), la femme d’Edouard, juge qu’elle a mieux à faire que d’assister à une union qu’elle estime vouée à l’échec et part passer le week-end dans la Beauce. Pendant ce temps-là, Gabriel (interprétée par Zoe Nonn), stagiaire au cabinet d’architecte d’Edouard, débarque chez lui pour le contraindre à boucler un appel d’offres qui doit être déposé à la mairie avant 19h (le mariage étant à 16h).

Il n’en faut pas moins pour entraîner une spirale de mensonges du « héros », qui, voulant ménager tout le monde sans assumer ses responsabilités et opérer un réel choix entre travail et amitié, va aller de plus en plus loin dans l’invraisemblance des explications données à chacun. Et un mensonge en entraînant un autre, il n’est pas certain que de tous les protagonistes, il soit le moins transparent. Cette comédie à rebondissements est efficace, bien écrite, et bénéficie d’un décor réellement magnifique et de comédiens de haut niveau pour camper ces personnages loufoques et complexes à la fois, le tout dans une très belle salle de théâtre. Il n’en fallait ni plus ni moins pour passer une excellente soirée et ressortir d’une humeur parfaitement joyeuse.

Plus d’infos :

  • Mariage & châtiment, jusqu’au 8 janvier 2017, du mardi au samedi à 21h, le dimanche à 15h
  • Théâtre Hébertot, 78bis boulevard des Batignolles, 75017 Paris
  • http://theatrehebertot.com/accueil
Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Les carnets du bien-être

Des idées et des outils pour se détendre et se ressourcer

amenaviguante

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Broute le gazon

mais souris pas ! t'en as sur les dents !

cylklique

Des images... et des mots

rienaredire

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Chroniques erratiques d'une emmerdeuse

Wandering City et tout le reste

Les confidences extraordinaires du Professeur Bang

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

#EtaleTaCulture – La Culture Générale pour briller en société

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

%d blogueurs aiment cette page :