Les primaires… des primates

30 Oct

vz-19692a53-3518-4272-9d95-c823e24388b2

Alors que la campagne pour la prochaine élection présidentielle bat son plein et semble proche d’atteindre le record du nombre d’aspirants candidats, les chansonniers du Théâtres des 2 Ânes, eux, cohabitent toujours pacifiquement avec les autres humoristes politiques, perpétrant ainsi une tradition vieille de plus d’un siècle. La salle des 2 Ânes en elle-même a connu ses débuts en tant que cabaret en 1910 puis a changé plusieurs fois d’affectation et de propriétaires avant de devenir en 1922 le théâtre qu’elle est encore actuellement.

Traditionnellement, il faut savoir que s’y produisent davantage des humoristes que l’on pourrait qualifier de « seniors et de droite », là où les humoristes dits « en devenir et de gauche » ont davantage tendance à se produire au Caveau de la République. Mais à l’instar de ce qui se produit sur la (vraie) scène politique, les frontières ont tendance à se flouter un peu, et le ridicule étant légion dans tous les partis, les chansonniers, quelles que soient leurs sympathies partisanes, tirent avec bonheur sur tous nos aspirants et aspirants gouvernants, mettant fin ainsi à des décennies de discrimination.

C’est ainsi qu’aux 2 Ânes, Jacques Mailhot (également directeur des lieux), Florence Brunold, Michel Guidoni et Gilles Détroit, avec l’aimable assistance du clownesque Jean-Pierre Marville et de la pétillante Emilie-Anne Charlotte, s’en donnent à cœur joie pour épingler les travers des 7 nains concurrents à la primaire LR. Ou plutôt de 6 d’entre eux, puisque, par je ne sais quel hasard, Bruno le Maire n’est même pas nommé (sans doute une confusion avec Noël Mamère de la part des humoristes). Avant de s’attaquer à EELV, à François Hollande, à DSK, à Pierre Gattaz, à Emmanuel Macron… et même à Hillary Clinton et Donald Trump. Alternant numéros en solo, chansons à rire et skecthes collectifs, ces 6 trublions parviennent avec le plus grand naturel à faire s’esclaffer toute l’assistance de ce qui ordinairement la crispe ou l’exaspère.

Ils nous régalent également d’une relecture pas banale de notre feuille d’impôts ou d’une analyse immobilière détaillée des atouts et travaux à réaliser dans le palais de l’Elysée. Bref, l’inventivité est au rendez-vous pendant plus d’1h30 dans ce spectacle qui certes ne propose pas les solutions pour sauver la France, mais offre une excellente alternative à la morosité.

Plus d’infos :

  • Les primaires… des primates, jusqu’au 22 juin 2017, du mardi au samedi à 20h30, matinées le samedi à 16h et le dimanche à 15h
  • Théâtre des 2 Ânes, 100 boulevard de Clichy, 75018 Paris
  • http://www.2anes.com/Les-spectacles_457.html
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

amenaviguante

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Broute le gazon

mais souris pas ! t'en as sur les dents !

cylklique

Des images... et des mots

rienaredire

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Chroniques erratiques d'une emmerdeuse

Wandering City et tout le reste

Les confidences extraordinaires du Professeur Bang

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

#EtaleTaCulture – La Culture Générale pour briller en société

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

%d blogueurs aiment cette page :