Je danserai pour toi

14 Nov

grd_721

 

 

Il arrive régulièrement que des artistes choisissent de livrer une part d’eux-mêmes dans un de leurs spectacles. Sophie Galitzine a choisi de se livrer presque totalement dans le sien, en racontant son parcours spirituel. Sous les traits de Manon, elle nous fait vivre son cheminement, d’un état de jeune comédienne fêtarde fumeuse de pétards à ses heures perdues donnant l’apparence de la vie réussie à un état de jeune comédienne toujours fêtarde mais habitée intérieurement par une joie plus authentique et pérenne que celle procurée par la drogue.

Le public peut se retrouver ou ne pas se retrouver dans ce parcours, dans ce rapport à la spiritualité. Il est possible de découvrir cette histoire de vie que l’on ait la foi ou qu’on ne l’ait pas, dès lors que l’on s’intéresse aux questions de l’humain, du sens et de la grandeur. Et en découvrant l’histoire de Manon / Sophie, le public (en l’occurrence la personne du public qui est en train de vous concocter ce billet, ndlr) se laisse interpeller par cette quête d’une chose plus grande que soi, par la folie et la beauté d’une vie que la croyance articule, et par la nécessité absolue, que l’on soit croyant ou non, de se laisser toucher par autrui, dans un esprit d’ouverture à ceux que l’on rencontre.

En dansant pour témoigner de sa foi, pour elle-même et pour nous, en livrant les doutes qui l’ont habitée lors de sa conversion et lors du choix entre la liberté préservée du monastère et la liberté mise à l’épreuve de la vie de comédienne, Sophie / Manon fait vivre au public (bis repetita, ndlr) une expérience sensible. Avec beaucoup d’humour, un brin de légèreté, une bonne dose de profondeur, un bel éloge de la fragilité, et surtout beaucoup d’humanité. Et cela fait du bien.

Plus d’infos :

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Les carnets du bien-être

Des idées et des outils pour se détendre et se ressourcer

amenaviguante

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Broute le gazon

mais souris pas ! t'en as sur les dents !

cylklique

Des images... et des mots

rienaredire

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Chroniques erratiques d'une emmerdeuse

Wandering City et tout le reste

Les confidences extraordinaires du Professeur Bang

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

#EtaleTaCulture – La Culture Générale pour briller en société

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

%d blogueurs aiment cette page :