Philippe Roche dans Ze Voices

4 Mai

unnamed

Si l’on devait résumer très sommairement le spectacle de Philippe Roche, on pourrait dire en vulgarisant énormément que « c’est un crooner qui imite Nougaro et Christophe Maé et étonnamment c’est drôle ». Évidemment, comme pitch au dos d’un flyer, cette description pourrait laisser sceptique. Même en arguant d’un ton volontairement décalé. Vous l’aurez donc compris, cette description est volontairement réductrice et infidèle au spectacle « ze voices » (sauf sur le côté drôle- bon et aussi sur le fait qu’il imite Nougaro et Christophe Maé), qui était de passage à Paris pour une représentation unique dans le cadre des mercredis musicaux « Musical’in » du Théâtre Trévise.

D’abord parce que Philippe Roche a réellement une voix magnifique, grâce à une solide formation et à de très nombreuses années d’expérience, et que quoi qu’il chante, de la plus banale comptine à l’opéra, c’est un réel plaisir de l’écouter. D’autant plus que l’on ressent le plaisir non dissimulé qu’il a à nous faire profiter de ses talents musicaux.

15

Ensuite, parce qu’il connaît vraiment la chanson française, et que, sans en avoir l’air, à travers ses imitations, il nous offre une rétrospective très réussie de ces 30 dernières années (voire un peu plus). Et c’est toujours un plaisir pour tous ceux qui ont connu un temps que les moins de 30 ans ne peuvent pas connaître que de se remémorer des airs oubliés, entendus au temps jadis sur le pick-up de nos grands-parents ou (un tout petit peu) plus récemment sur le discman de notre adolescence (pour les plus jeunes : le truc un peu encombrant qui a précédé les lecteurs mp3).

Et puis surtout parce que ce concert d’imitations est construit avec beaucoup de finesse et d’humour. Philippe Roche sait nous faire rire, tout en restant bienveillant, des petits travers vocaux, et des phrases écrites à la va-vite de certains artistes. Il sait aussi inciter son public à l’auto-dérision sans en avoir l’air. Et il est très agréable de se laisser entraîner dans ce joli tour de chant interactif assaisonné d’anecdotes réelles ou inventées, mais tout à fait croustillantes. Et qui se termine en beauté avec une très belle chanson interprétée dans son intégralité dont je laisse la surprise aux futurs spectateurs.

Plus d’infos :

  • Philippe Roche dans Ze Voices, à Avignon du 7 au 26 juillet 2017
  • Théâtre Carnot, 16 rue Carnot, 84000 Avignon
  • http://www.philipperoche.fr/
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

amenaviguante

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Broute le gazon

mais souris pas ! t'en as sur les dents !

cylklique

Des images... et des mots

rienaredire

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Chroniques erratiques d'une emmerdeuse

Wandering City et tout le reste

Les confidences extraordinaires du Professeur Bang

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

#EtaleTaCulture – La Culture Générale pour briller en société

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

%d blogueurs aiment cette page :