Cinquième bloguiversaire : cinq émotions

8 Nov

five

 

 

Cinq ans déjà que je trempe ma plume dans le chocolat. J’ai l’impression que c’était à la fois hier et il y a vingt ans que je me lançais sur un coup de clavier dans cette aventure un peu folle de « devenir blogueuse ».

Le temps a donc passé, le temps m’a aussi souvent manqué pour écrire autant que je l’aurais souhaité, en particulier durant cette cinquième année. Mais ce blog fait toujours partie de moi. Et pour cette cinquième bougie et ce 555ème billet (promis je n’ai pas fait exprès), je vais revenir sur 5 moments qui m’ont marquée.

Emotion 1 : mon premier billet à 4 mains (et ceux qui ont suivi). Le « blogging » est en effet une activité souvent solitaire, bien que destiné à un public autre que soi et aux interactions que peuvent susciter les différents billets publiés. Mais c’est également une activité partagée par plein d’autres passionné.e.s (ndlr : ce clin d’œil à l’écriture inclusive ne vaut pas caution de cette mode) et l’occasion de belles rencontres, en face à face ou à distance. Qui parfois donnent lieu à des projets communs. Il y a ainsi eu ce premier article écrit à deux, puis quelques autres, et puis les projets à plusieurs avec la « team écriture » qui s’était formée sur twitter. Ces expériences ont été riches et stimulantes et ont donné de jolis textes que j’aime à relire à mes (très rares) heures perdues.

Emotion 2 : le direct à la radio. J’en ai déjà parlé lors d’un autre bloguiversaire, mais j’ai eu l’immense chance, à la suite de la publication de ma lettre aux recruteurs, d’être invitée par le très charismatique David Abiker et son acolyte Guy Birembaum à m’exprimer en direct sur ce sujet qui me tenait à cœur. J’avais en bonne timide un trac monstre qui s’est peu à peu dissipé grâce au chaleureux accueil reçu, et qui a fait de cette expérience l’une des plus folles liées à ce blog.

Emotion 3 : voir Cirkopolis (et ne pas mourir !). Grâce au blog, j’ai reçu de nombreuses invitations à voir des spectacles, dont un certain nombre de très grande qualité. Je pourrais notamment citer la visite de la conciergerie accompagnée par des danseurs, Orphans, la reine de beauté de Leenane, Alex Vizorek et bien d’autres… Mais, parmi toutes ces soirées, la découverte du cirque Eloize et de son magnifique spectacle pour lequel j’avais déjà eu un coup de cœur lors de la diffusion de la captation à la télévision restera vraiment gravée dans ma mémoire comme un moment de magie et d’émerveillement et un rêve accompli.

Emotion 4 : écrire ma première vraie nouvelle. Il s’agit là d’une émotion très personnelle, celle d’une apprentie écrivain qui découvre le plaisir de se laisser entièrement emporter par son histoire. J’ai écrit quelques petites histoires sur ce blog, et puis, sans l’avoir décidé, l’une d’elles m’a prise aux tripes, au point que durant huit jours, chacune de mes minutes de loisirs, a été occupée par l’écriture de cette encre dans un jardin japonais. Plus que le résultat lui-même, c’est vraiment l’expérience de vivre à fond cette passion d’écrire et de me lever, manger et me coucher en avançant ce récit qui restera un souvenir mémorable, appelant à la réalisation d’autres projets ambitieux dans un futur plus ou moins proche.

Emotion 5 : parler d’amour. Au rang de ce qui suscite l’émotion, l’amour n’est pas le moindre des sentiments. Et il a été, est, et sera toujours un sujet d’inspiration pour tous les humains. Et surtout, il est ce qui nous fait avancer, que l’on soit à recherche ou que l’on se sente grandir grâce à celui que l’on donne et que l’on reçoit. Fort heureusement, ce blog est aussi un lieu propice à s’exprimer à son sujet. Et, pour toute pudique que je souhaite rester sur ma vie, au cours de ces cinq années, j’ai découvert une force d’amour que je ne soupçonnais pas. Grâce à mes amis bien sûr mais aussi grâce à un homme qui a transformé ma vie et qui a en plus l’immense patience de me laisser écrire même quand cela signifie que le repas sera froid ou tardif ou les deux.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

amenaviguante

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Broute le gazon

mais souris pas ! t'en as sur les dents !

cylklique

Des images... et des mots

rienaredire

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Chroniques erratiques d'une emmerdeuse

Wandering City et tout le reste

Les confidences extraordinaires du Professeur Bang

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Étale Ta Culture !

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

%d blogueurs aiment cette page :