Petit éloge des timides

17 Mai

 

timide

 

Vous avez sûrement dès votre tendre enfance,

Croisé des camarades champions du silence,

Des discrets, des taiseux, des qui s’expriment peu,

Des qui ne servent pas de discours sirupeux,

Que l’on prend volontiers pour des quidams candides,

Qu’en cent mots comme en un, on appelle timides.

 

Trop souvent l’on confond leur grande discrétion

Et la difficulté à prendre position.

L’on croit que faute de mots hautement prononcés

Dans moult hésitations ils se trouvent engoncés.

Ou pire, on croit qu’en fait, assez loin d’être sages,

La lumière leur manque à deux ou trois étages.

 

Il n’en est rien bien sûr, le cerveau des timides

Se révèle souvent extrêmement rapide.

Habitués à l’écoute, ils capturent aisément

Les ressorts des propos et des comportements.

Se défiant du culte de l’immédiateté

Ils saisissent des pensées toute la complexité.

 

Pesant et soupesant de nombreux arguments

Ils s’occupent à construire de solides raisonnements

Sur les nombreux sujets qui suscitent leur passion

Ne négligeant jamais le temps de réflexion

Qui leur est nécessaire avant de s’exprimer

Et de pouvoir tenir un discours animé.

 

Car dès que les timides sortent de leur mutisme

Ils révèlent leur richesse, leur fougue, leur dynamisme,

Ils osent davantage que les plus expansifs,

Ces derniers à leur tour se retrouvant pensifs,

Prouvant que l’on a tous deux facettes essentielles

Qui permettent d’atteindre tout notre potentiel.

Publicités

Une Réponse to “Petit éloge des timides”

  1. Yann FISCHER 17 mai 2018 à 14:31 #

    *clap clap clap clap clap*
    Superbement dit

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

amenaviguante

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Broute le gazon

mais souris pas ! t'en as sur les dents !

cylklique

Des images... et des mots

rienaredire

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Chroniques erratiques d'une emmerdeuse

Wandering City et tout le reste

Les confidences extraordinaires du Professeur Bang

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

#EtaleTaCulture – La Culture Générale pour briller en société

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

%d blogueurs aiment cette page :