Archive | juillet, 2018

Récit d’un départ – épisode 2

6 Juil

solitude 2

 

Il y a quelques semaines, j’abordais ici le récit du départ de mon entreprise. Un départ laborieux, fruit d’un processus de dégradation long et inexorable de ce que l’on pourrait grossièrement nommer ma qualité de vie au travail, pour employer le terme idoine et à la mode du moment. Je l’avais sobrement intitulé « épisode 1 », consciente que j’avais envie d’une part de livrer cette tranche de vie, et d’autre part que je ressentais le besoin d’aborder cette période sous différents angles. Le temps de l’épisode 2 est donc arrivé. Celui de l’étonnement devant l’aberration de telles situations.

Les semaines ont en effet passé depuis la récupération de mon solde de tout compte. Chaque semaine qui passe étant l’occasion de prendre du recul. Mais aussi, en se trouvant à nouveau dans un cadre sain, en vivant le présent suffisamment sereinement pour envisager l’avenir avec optimisme, à s’étonner d’avoir pu laisser faire. De n’avoir réussi à aucun moment à être écoutée, et encore moins entendue. D’avoir effectivement vu le vent tourner à chaque stade de cette interminable descente, mais toujours trop tard pour sortir le coupe-vent avant son arrivée.   Lire la suite

Publicités

Jeanne d’Arc

4 Juil

joan of arc

 

Avant de parler du spectacle Jeanne d’Arc qui s’est joué le week-end dernier au Théâtre des Variétés, il est nécessaire de parler du contexte de ce spectacle. Cette création s’inscrit en effet dans le cadre du festival du Futur Composé qui réunit depuis 18 ans des artistes et des autistes. Une lettre qui change entre ces deux mots qui montre à la fois ce qui différencie et ce qui unit ces comédiens sans particularité et ces jeunes avec une différence. Une lettre qui change, donc, mais sur scène, tous sont comédiens, unis, faisant montre d’une attention exceptionnelle des uns envers les autres, et donnent avec une générosité sans retenue le meilleur d’eux-mêmes, voire davantage. Lire la suite

Les étés de la danse – Hommage à Jérôme Robbins

4 Juil

étés de la danse 2

 

Depuis 13 ans se déroulent chaque année à Paris « les étés de la danse », dont les représentations avaient lieu au Théâtre du Châtelet, jusqu’à sa fermeture pour travaux il y a 1,5 an. C’est donc depuis l’édition 2017 la Seine Musicale, impressionnant lieu artistique niché sur l’Île Seguin, caractérisé par son gigantisme, sa modernité et son originalité architecturale et la possibilité aussi bien d’y répéter que de s’y produire, qui accueille cette manifestation. Après avoir eu l’occasion de découvrir le Sans Francisco Ballet en 2014, la Alvin Ailey Dance Company en 2015, et le New York City Ballet en 2016, j’ai pu assister à une représentation hommage à l’immense chorégraphe Jérôme Robbins, avec deux troupes de danse, le New York City Ballet où s’est déroulée presque toute sa carrière, et le Joffrey Ballet. Cette année se caractérise ainsi par la présence de plusieurs compagnies invitées, avec, outres les deux citées, le Pacifique Northwest Ballet, le Perm Opera Ballet et le Miami City Ballet. Lire la suite

amenaviguante

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Broute le gazon

mais souris pas ! t'en as sur les dents !

cylklique

Des images... et des mots

rienaredire

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Chroniques erratiques d'une emmerdeuse

Wandering City et tout le reste

Les confidences extraordinaires du Professeur Bang

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

#EtaleTaCulture – La Culture Générale pour briller en société

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots