Boris Godounov

26 Juil

boris

 

Profitant pour la 4ème fois en un an de la chouette initiative de l’Opéra de Paris de proposer des soirées spéciales moins de 40 ans avec des prix réduits de 40%, j’ai pu découvrir début juillet cet opéra qui ne figure pas parmi les plus connus composé par Modeste Moussorgski d’après le roman du célèbre Alexandre Pouchkine.

 

Dans ce drame aux accents russo-shakespeariens, Boris Godounov, homme ambitieux et sans scrupules, fait assassiner l’héritier légitime Dmitri qui n’est encore qu’un enfant pour s’emparer du trône en tant que tsar. Sous son règne, le pays va sombrer en quelques années dans le chaos et la pauvreté. Instruit de ce crime par Pimène, l’un des compagnons du monastère où il réside, le jeune Grigori Otrepiev, va concevoir un plan pour renverser cette situation. Epousant la fille du roi de Pologne, il va convaincre ce dernier d’envahir la Russie dans le but de prendre la place de Boris Godounov. Ce dernier, croyant se trouver face au revenant de Dmitri, sombrera rapidement dans la folie avant de se voir porter le coup de grâce par le nouveau jeune tsar.

Cet opéra exceptionnel impressionne surtout par la puissance de ses chœurs, qui font vibrer toute la salle grâce à la beauté des airs interprétés et surtout grâce à leur talent. La force de ce « peuple qui crie » est encore renforcée par le jeu de miroirs du décor qui semble démultiplier leur nombre. Les solistes ne sont pas en reste, avec, me concernant, deux coups de cœur pour Ildar Abdrazakov (Boris Godounov) et Ain Anger (Pimène). Quant à l’histoire, même en ayant lu un très rapide résumé, on se laisse porter par ses rebondissements grâce à l’irréprochable mise en scène d’Ivo van Hove. Les applaudissements unanimes témoignent de la réussite de cette œuvre magistrale, qui mériterait amplement d’être reprogrammée (croisons les doigts).

Plus d’infos :

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

amenaviguante

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Broute le gazon

mais souris pas ! t'en as sur les dents !

cylklique

Des images... et des mots

rienaredire

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Chroniques erratiques d'une emmerdeuse

Wandering City et tout le reste

Les confidences extraordinaires du Professeur Bang

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

#EtaleTaCulture – La Culture Générale pour briller en société

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

%d blogueurs aiment cette page :