Archive | décembre, 2018

The Opera Locos

24 Déc

opera locos

 

Reconstruit en 1985, Bobino a historiquement été un lieu consacré à la musique, qui a vu défiler les plus grands noms de la chanson française des années 1930 aux années 1970. Portant le nom d’un clown célèbre du 19ème siècle, la salle avait également implicitement vocation à laisser la part belle au rire. Rien d’étonnant donc à ce que, pour cette période de Noël, le lieu accueille la troupe Yllana pour son spectacle The Opera Locos, qui allie le chant lyrique au jeu comique. Lire la suite

Publicités

A propos de l’esprit de Noël

23 Déc

Noël

 

Nous voici revenus comme tous les ans à la veille de Noël. Dans un contexte particulier, puisqu’il ne vous a sans doute pas échappé ces dernières semaines, à moins que vous soyez partis sur un territoire désert et sans 3G pour relayer les informations, que les tensions sociales latentes se sont ravivées sous l’impulsion du mouvement des gilets jaunes. Je ne souhaite aucunement me lancer dans l’analyse de la grogne ambiante et des revendications exprimées, ni des fâcheux incidents liés aux manifestations. Simplement faire le constat que l’actualité du pays n’est pas particulièrement festive. Pour ne parler que de celle du pays, puisque relater les crises des voisins européens ou des nations plus lointaines serait trop long. Bref, la célébration de la naissance de Jésus pour les uns et de la venue du père Noël pour les autres se tient dans un climat un peu étrange. Qui amène à s’interroger plus encore que d’autres années sur le sens de ce jour férié. Lire la suite

J’aime Valentine mais bon…

22 Déc

valentine

 

Au risque de me répéter, voire de franchement radoter, le couple est un éternel sujet d’inspiration au théâtre, et bien sûr plus généralement dans la littérature, les arts graphiques et visuels, pour les psychologues ou ceux qui assimilent, et bien sûr pour les magazines. Pour sa nouvelle – et déjà troisième pièce – Rudy Milstein s’attaque donc à ce sujet pas totalement inexploré. Mais, parce qu’il y a bien un mais, il parvient réellement à surprendre le public, à la fois par la forme de son écriture et par la finesse de son analyse, le tout avec une bonne dose d’humour, pour nous offrir une « pièce où l’on se sent bien » (évidemment, c’est plus joli de dire « a feel good play »). Lire la suite

Louise Weber dite La Goulue

21 Déc

 Aff.-La-Goulue

 

La Goulue, comme son surnom le suggère, raconte l’histoire de Louise Weber, célèbre prostituée parisienne, reine du french cancan et des cabarets à la fin du 19ème siècle, immortalisée par Toulouse-Lautrec dans plusieurs de ses œuvres. Née en 1866, elle a incontestablement marqué son époque, ou plutôt « ses époques » puisqu’elle a vécu jusqu’en 1929. A 5 ans, sa mère quitte le domicile conjugal, la laissant donc seule avec son père, qui décède en 1873 des suites de ses blessures lors de la guerre franco-prussienne. Lire la suite

Les crapauds fous

20 Déc

Crapauds fous

 

Les crapauds fous, c’est à la fois le récit d’un acte hors du commun et un spectacle d’une rare inventivité, dont le succès depuis deux saisons semble montrer que l’audace (et un gros grain de folie) peut fonctionner. La pièce retrace, en prenant bien évidemment quelques libertés avec les faits, l’histoire de deux médecins polonais, Eugène Lazwowski et Stanislaw Mastulewicz, qui, durant la seconde Guerre Mondiale, ont réussi par un stratagème improbable à sauver la vie de la plupart des Juifs de leur village de Rozwadow.

En 1940, Stanislaw vaccine en effet un de ses amis contre le typhus et découvre que le test de dépistage réalisé juste dans la foulée le fait apparaître positif à la maladie, ce qui permet de l’exempter du travail obligatoire et d’une mort certaine. Son ami Eugène a l’idée « d’industrialiser » cette idée et de faire courir la rumeur d’une épidémie pour faire placer le village en quarantaine et éviter ainsi de nouvelles exécutions sauvages. Lire la suite

Lettres à Nour

13 Déc

lettres nour

 

Depuis quelques années, le théâtre s’est saisi de l’actualité malheureusement tragique du terrorisme islamiste. Cela avait été le cas de Djihad, de Mon ange, et de certainement bien d’autres pièces que je n’ai pas eu l’occasion de voir. Avec ces lettres à Nour, adaptée de son roman « Nour, pourquoi n’ai-je rien vu venir ? », Rachid Benzine, l’auteur, nous présente encore un autre regard sur la radicalisation. Sous forme de correspondance, il y fait dialoguer, ou plutôt débattre un père enseignant, philosophe musulman assez libéral (toute ressemblance avec l’auteur n’est sans doute pas fortuite), avec sa fille Nour, partie à 20 ans à Falloujah en Irak épouser Akram, un lieutenant de Daech, et se joindre à son combat. Lire la suite

Saloon

13 Déc

saloon

 

 

J’avais déjà eu l’occasion de découvrir (enfin) le cirque Eloize avec Cirkopolis il y a un peu plus d’un an. Le retour à Paris de cette compagnie québécoise, devenue incontournable dans le paysage du cirque contemporain, était une trop belle occasion d’avoir des paillettes dans les yeux juste avant les fêtes de fin d’année pour ne pas la saisir. Après l’ambiance « Metropolis » de son précédent spectacle, le Cirque Eloize nous emmène cette fois au Far West dans ce saloon atypique avec instruments et chants en live. Lire la suite

amenaviguante

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Broute le gazon

mais souris pas ! t'en as sur les dents !

cylklique

Des images... et des mots

rienaredire

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Chroniques erratiques d'une emmerdeuse

Wandering City et tout le reste

Les confidences extraordinaires du Professeur Bang

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Étale Ta Culture !

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots