L’étrange affaire Emilie Artois

2 Août

emilie artois

Crédit photo : Fabienne Rappeneau

 

J’avais déjà eu l’occasion il y a quelques mois de découvrir Lucas Andrieu seul en scène dans le très original Hypo (actuellement en reprise au Théâtre du Marais) et d’y apprécier son excellente performance. Aussi étais-je curieuse de le découvrir en tant que co-auteur avec Emma Baudoux, mais également co-médien avec Elena El Ghaoui de cette intrigue policière mystérieuse qu’est l’étrange affaire Emilie Artois.

Le jeune inspecteur Alexandre Leclerc a ainsi convoqué l’également jeune Emilie Artois suite à une plainte de son petit ami, cette dernière ayant en effet quitté son appartement quelques jours plus tôt sans plus répondre à ses appels, et la soupçonnant en disparaissant d’avoir dérobé sa carte bleue. Emilie Artois reconnaît immédiatement les faits et restitue la carte bleue. Commence alors véritablement l’histoire, celle qu’elle souhaite raconter sur sa relation avec cet homme. Mais pas uniquement.

Pour conserver toute la saveur de ce face-à-face très réussi et habilement mis en scène par Damien Dufour avec un joli jeu d’écran / caméra, il est impossible d’en dire plus sur l’histoire. Mais le jeu du chat et de la souris qui s’installe tout au long de la pièce tient véritablement en haleine. L’histoire et l’interprétation tout en finesse des comédiens prennent véritablement aux tripes jusqu’à la dernière minute. Lucas Andrieu y confirme son immense talent et sa capacité à faire vibrer le public en jouant sur toute la palette des émotions. Elena El Ghaoui excelle dans un rôle bien plus dur qu’il n’y paraît, avec un très juste dosage de douceur et de dureté. Un spectacle à ne vraiment pas rater cet été ou à la rentrée si vous aimez le suspense et découvrir des jeunes talents certainement voués à de belles destinées.

Plus d’infos :

 

Publicités

Une Réponse to “L’étrange affaire Emilie Artois”

  1. certenais 18 août 2019 à 16:06 #

    Bonjour Plume Chocolat ! Merci pour tes conseils sans trêve estivale ! Je choisis donc de suivre ta recommandation et d’emmener mon groupe d’amis voir cette pièce début septembre. La Contrescarpe reprend la programmation, y compris le samedi soir. Je t’en dirai des nouvelles.
    Bises. Cécile.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

amenaviguante

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Broute le gazon

mais souris pas ! t'en as sur les dents !

cylklique

Des images... et des mots

rienaredire

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Chroniques erratiques d'une emmerdeuse

Wandering City et tout le reste

Les confidences extraordinaires du Professeur Bang

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Étale Ta Culture !

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

%d blogueurs aiment cette page :