La Commission des Destins

31 Oct

commissions

 

 

Dans le très vaste choix de spectacles qu’offre l’Ile-de-France, l’on peut parfois avoir l’impression, non erronée d’ailleurs, que beaucoup se ressemblent, surtout dans le genre dit « comique ». Et puis, parfois, l’on découvre un peu par hasard (mais est-ce vraiment un hasard ?) une pièce qui ne ressemble à aucune autre, en tout cas à aucune de celles que l’on a déjà vues et par laquelle on est infiniment séduit.e : la commission des destins fait partie de cette catégorie. Parce que c’est à la fois totalement fou et avec une mécanique de précision hors normes, déjanté et philosophique, drôle et fin. Sans doute était-ce ainsi mon destin que d’assister à cette commission.

L’histoire est celle de deux « designers de destins », MAT270195 et MAC120394 qui se rendent sur une galaxie très très lointaine à bord d’un engin spatial pour tenter de découvrir ce qui attend les deux hommes dont ils ont la responsabilité afin d’améliorer significativement leur vie. Cette quête des « rouleaux » révélant l’avenir de leurs « clients » est un astucieux prétexte pour lier l’ensemble des séquences imaginées par ces deux jeunes comédiens déjà très talentueux, qui fonctionne parfaitement, avec une séquence introductive diffusée en format vidéo et des transitions admirablement maîtrisées.

Marc Tourneboeuf et Martin Campestre nous offrent ainsi une soirée survitaminée, où l’on a le sentiment de passer des parodies de blockbuster américains aux douze travaux d’Astérix en passant par Singin’in the rain et encore pas mal d’autres surprises, le tout avec une écriture sans faute qui n’est pas sans rappeler Raymond Devos par le style des jeux de mots. La performance d’acteurs est impressionnante, à la fois en termes d’élocution, de coordination de ce duo qui fonctionne à merveille et de découverte de leurs multiples talents (audiovisuel, danse, improvisation). Je ne vous révèlerai pas l’issue de ce périple sur la planète des maîtres de la profession, mais je suis prête à parier sur le fait que ces deux artistes ont un grand avenir qui les attend.

Plus d’infos :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

amenaviguante

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Broute le gazon

mais souris pas ! t'en as sur les dents !

cylklique

Des images... et des mots

rienaredire

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Chroniques erratiques d'une emmerdeuse

Wandering City et tout le reste

Les confidences extraordinaires du Professeur Bang

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Étale Ta Culture !

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

%d blogueurs aiment cette page :