Archive | décembre, 2019

Plus haut que le ciel

29 Déc

0x1200x21845-or

 

Alors que fort malheureusement, la France a renoncé à concourir réellement pour l’Exposition Universelle de 2025, ayant préféré tout miser sur les Jeux Olympiques (à mon grand regret) un an plus tôt, le Théâtre Fontaine a pour sa part décidé de nous replonger dans l’effervescence de ce temps où Paris aimait à faire rayonner l’inventivité et la capacité d’innovation, et où, il y a désormais plus de 130 ans, la capitale accueillit cet étrange monument qui en constitue désormais l’un des plus célèbres symboles. Lire la suite

La Machine de Turing

26 Déc

LaMachineDeTuring

 

Il est toujours un peu étrange de parler d’une pièce sur laquelle tout ou presque a déjà dû être dit et redit, puisqu’elle est sur scène depuis pas loin de 2 ans, et a reçu un double Molière pour l’écriture et pour l’interprétation de Benoît Solès. Je fais donc partie de ces spectatrices qui ont laissé les autres déchiffrer le code Enigma de ce qui fait le succès du spectacle avant moi, là où le brillant mathématicien dont il est question décoda les codes des Allemands pendant la Seconde Guerre Mondiale. Lire la suite

La vie est faite de dates qui comptent

24 Déc

IMG_0637

 

Carl ne savait pas trop comment il s’était retrouvé là, dans cet appartement des beaux quartiers parisiens, à aider ce vieil homme revêche à mettre de l’ordre dans ses souvenirs. Enfin, techniquement, il le savait. Il vivait dans une « chambre de bonne » trois rues plus loin et il cherchait des petits boulots ponctuels mais compatibles avec ses études pour pouvoir profiter un peu de tous les loisirs qu’offraient la capitale. Visiblement, le vieil homme avait confié au libraire son souhait de trouver une personne sérieuse pour l’assister et ce dernier avait pensé à lui.

Il n’était pas certain d’être la personne idoine, néanmoins la mission requérait sa présence 3h à 4h par semaine seulement, à un taux horaire plus attractif que celui de la restauration rapide ou de la distribution de tracts, aussi avait-il répondu présent « pour un essai ». Il avait été un peu refroidi en découvrant le personnage. Cela étant, il avait dans sa famille 2 ou 3 aïeuls de l’âge de son nouvel « employeur » ne manquant pas de caractère, aussi ne se sentait-il pas totalement déboussolé par le caractère revêche et un brin (enfin plutôt un baobab) rigide de l’homme. Lire la suite

Délivrés de famille

18 Déc

 

délivrés

 

Tout commence comme un dîner d’anniversaire normal dans une famille normale, 2 parents, 2 enfants, une jeune femme et un jeune homme volant de leurs propres ailes, elle jeune mère épanouie, lui cadre dans l’informatique parti pour un an travailler en Inde. Seulement, les familles normales n’existent vraisemblablement pas et certainement pas au théâtre. Et en plus du cadeau d’anniversaire classique fait à leur fille, les parents ont apporté un présent très particulier à leurs deux enfants : une « déconnaissance » de parentalité afin de les « libérer » de tout lien filial et leur permettre de construire une nouvelle forme de relation. Lire la suite

Main basse sur le magot

17 Déc

main-basse

 

Décembre est pour moi le mois des adaptations. Après celle de « la vie est belle », j’ai pu découvrir une adaptation libre de Fric Frac, qui nous plonge donc dans l’univers des années 30 et de ses petits truands. Paul est un homme sans histoire, employé dans une bijouterie par la fille de son fondateur décédé, de 20 ans son aîné et qui lui fait du gringue sans grande subtilité. Mais lui s’est entiché de Loulou, qui gagne sa vie en faisant le tapin pendant. Avec Jo, son acolyte kleptomane porté sur la bouteille, elle tente de trouver un plan pour rembourser les dettes réclamées par la bande à Pierrot laissées par son homme qui est sous les verrous. Lire la suite

La vie est belle

16 Déc

vie belle

 

Reprendre un classique du cinéma américain au théâtre est forcément un pari, la transposition du 7ème au 6ème art étant déjà un défi, celle d’une œuvre connue ajoutant à la complexité. Pour cette saison, la compagnie Caravane (qui n’en est pas à son coup d’essai puisqu’elle avait déjà adapté « Des souris et des hommes » et « Vol au-dessus d’un nid de coucous ») a décidé de s’attaquer à une œuvre emblématique, le « It’s a wonderful life » de Franck Capra. Pour toutes celles et ceux qui aiment voir et revoir ce film à Noël (ou en dehors), vous avez l’occasion de découvrir cette œuvre autrement. Ayant pour ma part vu 2 ou 3 fois les aventures de Georges Bailey, mais il y a déjà quelque temps, je n’en avais pas un souvenir très frais, ce qui m’a permis de m’affranchir de toute comparaison. Lire la suite

S’ouvrir aux autres, un long apprentissage

15 Déc

Capture

 

A une époque et dans un pays qui n’a de cesse de parler de tolérance, concept que je n’apprécie que fort peu comme déjà évoqué sur ce blog, l’accueil mutuel de l’autre différent de soi semble pourtant rester une question prégnante. Pas un jour sans que l’on entende parler de heurts ici ou là (et pas seulement sur les terres lointaines des autres continents), de volonté de tel groupe ou telle personne d’imposer ses règles aux autres, et surtout d’énormément de préjugés sur qui sont les gentils et qui sont les méchants et/ou de qui devrait penser quoi. Lire la suite

amenaviguante

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Broute le gazon

mais souris pas ! t'en as sur les dents !

cylklique

Des images... et des mots

rienaredire

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Chroniques erratiques d'une emmerdeuse

Wandering City et tout le reste

Les confidences extraordinaires du Professeur Bang

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Étale Ta Culture !

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots