Tout Molière… ou presque

19 Jan

moliere ou presque

 

L’on pourrait penser que, compte tenu de la célébrité de Molière, il est difficile de proposer une pièce résolument nouvelle, voire même une mise en scène jamais imaginée d’une des 33 pièces de Jean-Baptiste Poquelin. Et pourtant, près de 350 ans après sa mort, les textes qu’il a laissés permettent encore de surprendre, de s’amuser, de réfléchir… sans que leur succès ne se démente, bien au contraire. Cette saison, la compagnie Les Nomadesques a décidé de réinventer Molière de façon originale, en condensant son œuvre en 1h10, à travers un spectacle contenant au moins une réplique de chacune de ses pièces, avec une histoire originale mais s’appuyant sur celles imaginées par Molière.

L’on assiste donc à une représentation inédite, grâce à l’imagination fertile de l’auteur Vincent Caire, où apparaît l’essentiel des personnages que l’on y voit apparaître (le vieux père, le courtisan cupide, la fille amoureuse, l’amant sans fortune ou non, le valet, la servante…), qui vont se croiser, se chercher, se fuir, rivaliser s’aimer, se détester, toujours à un rythme effréné pour tenir le timing fixé de nous faire tout découvrir en peu de temps. Le tout avec beaucoup d’interactivité pour plaire aux nombreux petits dans la salle, et de citations célèbres et blagues pensées pour plaire aux plus grands.

Les trois comédiens Damien Coden, Cédric Miele, et, en alternance Karine Tabet ou Mathilde Puget, ne ménagent pas leur énergie pour nous faire rire, et découvrir cette pièce loufoque où le Tartuffe croise le malade imaginaire, où Harpagon se fait soigner par Diafoirus, où apparaît un amoureux version disco, où une servante se prend pour Scapin, et autres libertés prises avec talent et créativité. Une excellente sortie théâtrale recommandée de 5 à 95 ans.

 

Plus dinfos :

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

amenaviguante

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Broute le gazon

mais souris pas ! t'en as sur les dents !

cylklique

Des images... et des mots

rienaredire

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Chroniques erratiques d'une emmerdeuse

Wandering City et tout le reste

Les confidences extraordinaires du Professeur Bang

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Étale Ta Culture !

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

%d blogueurs aiment cette page :