Archive | avril, 2021

Résilience, résilience, est-ce que j’ai une gueule de résilience ?

30 Avr

J’admire énormément les personnes qui vont de l’avant, encore et toujours, quelles que soient les circonstances. Je sais qu’elles comme moi, comme vous, comme nous, n’ont pas une vie linéaire et simple. C’est rare les vies linéaires et simples, parfois je me demande d’ailleurs si ça existe. Les vies linéaires doivent exister, celles toutes tracées qui suivent le cours décrit à la naissance, mais alors elles me paraissent à moi, vu de loin, marquées par un déterminisme qui peut et doit souvent les rendre difficiles à supporter. Les vies simples aussi existent, quoi que de moins en moins il me semble, celle de quelques tribus encore existantes, ou des personnes qui savent de manière naturelle prendre la vie comme elle vient, mais sans doute de ce fait ne sont-elles pas linéaires. Pour les quelques aliens de la planète terre qui n’ont pas à tomber 7 fois et se relever 8, il y a la carte de la maîtrise de la vie, pour tous les autres humains, il y a donc cette formidable solution miracle qui est la résilience (toutes références littéraires et publicitaires ne sont pas fortuites, mais aucune commissions de sponsoring n’a été versée à l’autrice).

Lire la suite

La vie de chercheuse d’emploi

9 Avr

A plusieurs reprises, je me suis exprimée ici sur mes péripéties de femme active ayant hélas buté sur quelques obstacles, et donc ayant été confrontée à cette période particulière, désormais récurrente dans la vie de la majorité des salariés, qu’est celle du chômage. Bien que pouvant toucher à peu près n’importe quel entrepreneur, indépendant ou salarié à peu près n’importe quand, et évidemment particulièrement dans des périodes où globalement l’économie se porte mal, la vie des « demandeurs d’emploi » fait l’objet de beaucoup de fantasmes, souvent négatifs d’ailleurs, et semble peu susciter l’intérêt sur la manière dont elle se déroule réellement. J’avais donc envie aujourd’hui d’apporter ma vision de cette période « de transition » avec ses rires et ses larmes, ses espoirs et ses périodes de découragement, ses côtés structurants et ses aspects ubuesques, sa matrice SWOT (non promis c’est une blague, après tout il est de notoriété publique que les chômeurs sont des feignasses, ils ne vont quand même pas se mettre à faire de l’analyse mercato-stratégique de leur situation) et autres joyeusetés qui me viendront à l’esprit au fil de l’écriture de ce billet.

Pour commencer par un peu d’humour, parce que c’est primordial lorsque l’on se retrouve sans emploi, un chômeur n’est jamais vraiment seul, puisque, contrairement à ce que dit la publicité, l’artisanat n’est clairement pas la 1ère entreprise de France au vu des derniers chiffres publiés : nous, les inscrits à Pôle Emploi, sommes 3,8 millions en catégorie A et 6 millions toutes catégories confondues, soit nettement plus que les 3,1 millions d’actifs des entreprises artisanales. Force est de constater pourtant que l’organisme qui verse nos indemnités pèche par de nombreux aspects, malgré la bonne volonté de nombre de ses conseillers qu’il convient de saluer (car leur quotidien n’est pas une sinécure).

Lire la suite
amenaviguante

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Broute le gazon

mais souris pas ! t'en as sur les dents !

cylklique

Des images... et des mots

rienaredire

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Chroniques erratiques d'une emmerdeuse

Wandering City et tout le reste

Les confidences extraordinaires du Professeur Bang

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Étale Ta Culture !

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots