Archive | septembre, 2021

Lâcher-prise, mon opposant tenace

30 Sep

Pour vous qui êtes fidèles à ce blog depuis un mois, un an ou depuis sa création, il ne vous aura sans doute pas échappé que sur l’horoscope de la coolitude, je suis du signe organization-maniac ascendant control freak. Et pour vous qui avez atterri par hasard sur cette page avec des termes de recherche bucoliques qui me font à la fois sourire et m’interroger tels que « que veut dire telle est la question… », « compliment pourris », vous venez de gagner un temps précieux en lisant l’information directement. Bref, en un paragraphe de digression comme en cent, l’on peut dire que le lâcher-prise n’est pas exactement mon meilleur ami.  

Lire la suite

Les sœurs Tatin

16 Sep

En 2019, ne mesurant pas alors réellement à quel point la liberté de sortir était extraordinaire, a fortiori celle de sortir au théâtre, j’avais fait la découverte d’une version aussi surprenante qu’enthousiasmante d’Anna Karenine au Théâtre de la Contrescarpe. Une pièce presque prémonitoire qui présentait sous un jour nouveau cette femme confinée s’éprenant d’un – enfin ici d’une – autre que son époux légitime. Laetitia Gonzalbes, qui avait réussi le tour de force de faire ressortir la quintessence de l’œuvre en y mêlant du Maupassant et des poèmes de Jean Fournée, s’est cette fois fixé un défi aussi, voire encore plus fou : raconter l’histoire des deux sœurs Tatin en utilisant les mots des trois sœurs de Tchekhov.

Lire la suite

Lettre à notre sauveuse

5 Sep

Chère sauveuse,

Nous te connaissons depuis longtemps, mais nos relations, jusqu’en 2020, étaient occasionnelles. Nous avions coutume de nous voir quelquefois l’hiver, et de nous réconforter mutuellement des rigueurs du climat, sans chercher spécialement à nous fréquenter plus régulièrement. Nous vivions de cette entente cordiale qui nous convenait parfaitement, aimant à évoquer des sujets légers et presque exclusivement girly, parlant couleurs d’habillage, parfums et cocooning.

Lire la suite
amenaviguante

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Broute le gazon

mais souris pas ! t'en as sur les dents !

cylklique

Des images... et des mots

rienaredire

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Chroniques erratiques d'une emmerdeuse

Wandering City et tout le reste

Les confidences extraordinaires du Professeur Bang

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Étale Ta Culture !

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots