Archive | Théâtre – Spectacles RSS feed for this section

Clément Kersual dans Clément K ne croit en rien

16 Juil

clément K

 

 

Je pourrais plagier un slogan connu pour parler du spectacle de Clément Kersual en disant que « je n’aime pas le one-man-show mais ça j’aime bien ». Mais il faut avouer que ce serait un peu facile et expéditif et que le travail de ce journaliste-humoriste mérite mieux que ça. Je pourrais aussi dire qu’il s’agit du premier one-man-show de ma carrière de spectatrice qui parle (en sachant de quoi il s’agit) de titrisation des crédits. Mais cela ferait un peu trop Télérama, bien que Clément K dédie son introduction aux lecteurs de ce magazine de référence de la « bonne » culture. Soyez tout de même rassurés, comme l’auteur-comédien le dit lui-même, ça parle aussi de bite. Je sens que cette nouvelle tentative d’accroche vous laisse tout aussi perplexe que la première et que vous hésitez encore à aller écouter un jeune homme qui ne croit en rien et qui parle de Bourse et de bourses. Lire la suite

Publicités

5es Hurlants – Nouveau Cirque

15 Juil

5es hurlants

 

Celles et ceux qui suivent régulièrement ce blog ont dû noter ma passion pour le cirque contemporain et son « retour aux sources / à l’essentiel », à savoir les acrobaties, la danse, le jonglage, le tissu, le cerceau, etc. Le Québec excelle généralement dans cet art, avec notamment les célèbres Les 7 doigts de la main et Cirque Eloize, mais nous avons aussi la chance d’avoir d’excellentes troupes en France, dont fait partie la Compagnie L’oubliée créée il y a 7 ans par Raphaëlle Boitel. La Scala, magnifique salle réouverte en septembre après une ambitieuse rénovation, nous propose de découvrir pour 2 trop courtes semaines ces 7 artistes dans la création assez hors normes qu’est 5ES Hurlants. Lire la suite

Les étés de la danse – Carmen

12 Juil

carmen

 

Depuis une semaine, l’univers des spectacles franciliens tourne au ralenti, les artistes étant soit en train de profiter de vacances méritées, soit partis au soleil pour se faire connaître par les très nombreux spectateurs du festival d’Avignon (et dans les deux cas, ils ont bien raison). Mais Paris est une ville qui ne dort jamais vraiment, et même dans cette période « de creux », nous avons la chance de pouvoir y découvrir quelques petites merveilles, et notamment, tous les étés depuis 15 ans, de pouvoir assister aux étés de la danse, qui, du fait des travaux du Théâtre du Châtelet, ont été accueillis 2 ans à la Seine Musicale avant de prendre leurs quartiers cette année à Mogador. Lire la suite

Smoking or not smoking ?

24 Juin

smoking

 

Sous ce titre énigmatique aux évocations cinématographiques figure une question importante pour tout spectateur régulier de théâtre : celle de la présence de la cigarette sur scène (et parfois même de joints, si si je vous assure). En effet, malgré la loi Evin et le décret du 15 novembre 2006, certaines salles de spectacle résistent encore et toujours à la croisade anti-nicotinique menée dans les « lieux fermés et couverts accueillant du public ».

Lire la suite

Le bourgeois gentilhomme

18 Juin

AFFICHE Le bourgeois gentilhomme 72dpi

 

Nous avons tous ou presque lu le bourgeois gentilhomme à l’époque du collège et retenu le ridicule de monsieur Jourdain et de ses tentatives pour paraître un homme du monde afin de jouer les séducteurs en prose sa « belle marquise », dont les « beaux yeux [le] font mourir d’amour ». Mais il est vrai aussi que, les années passant, l’on a oublié tout l’humour de cette magnifique œuvre de Molière, de ses leçons de danse, de musique et d’armes à sa détermination à marier sa fille à un gentilhomme plutôt qu’à Cléonte, l’élu de son cœur, entre autres frasques d’aspirant érudit diplômé ès ridicule. Lire la suite

Love Stories

17 Juin

love stories

 

Depuis la création de Meetic il y a maintenant 18 ans (eh oui, déjà), la popularité des sites de rencontres ne s’est jamais démentie. Il est donc naturel que les auteurs de théâtre s’emparent des relations 2.0 comme a choisi de le faire Thibaut de Lussy avec sa pièce romantico-numérique. L’on y fait la connaissance de Delphine, vieille fille avant l’âge qui parle à ses plantes et noie sa solitude en exposant ses soirées en tête à tête avec sa télévision sur les réseaux sociaux, dont la soirée va être chamboulée par son amie Ophélie. Cette brune excentrique, « influenceuse instagram à 750K followers », déboule en effet chez elle avec un air désemparé de minaudeuse professionnelle pour la supplier de lui laisser son appartement afin de recevoir un homme rencontré sur Internet, ne pouvant l’accueillir chez elle puisqu’elle héberge sa mère. Lire la suite

Mises en capsules – Edition 2019

28 Mai

MEC 2019

 

Après une année d’infidélité au festival Mises en capsules pour cause d’emploi du temps un peu trop surchargé l’an dernier, j’ai décidé de renouer avec l’excellente tradition de profiter de ce beau festival de « formes courtes théâtrales ». Le principe n’a pas changé depuis sa création e 2006 : chaque soir, 5 pièces contemporaines de 30 minutes sont présentées, dans des styles très différents, avec 15 minutes de pause entre chaque pour que les comédiens puissent changer les décors et les spectateurs échanger / se rafraîchir / se nourrir, avant de changer de place pour voir la scène sous un autre angle ou de se précipiter à nouveau au même endroit perçu comme le meilleur.

Au cours de cette pause de spectatrice, le Ciné 13 a lui aussi cessé son activité quelques mois et s’est rénové et a changé de nom pour devenir le Théâtre Lepic. Exit les vieux canapés rouges des trois premiers rangs usés mais toujours moelleux, place à des sièges pareils pour tous mais bien conçus et confortables, à un plateau ayant fait peau neuve, et maintien du célébrissime punch du bar (qui est passé de 3 à 4 euros le verre, mais qui les vaut tout de même) dont la carte s’est bien enrichie. C’est donc dans un décor sentant bon le neuf mais gardant l’âme de ce lieu à la riche histoire que j’ai pu découvrir 15 courts spectacles, au cours de trois belles soirées détaillées ci-dessous.

********* Soirée 1 *********

Capsule 1 : Cœur de papier (Texte : Julia Lederer, traduit et adapté par Constance Labbé ; mise en scène : Constance Labbé et Clotilde Daniault ; avec : Laëtitia Vercken, Céline Toutain, Inan Çiçek) Un homme timide auquel sa mère a raconté plus jeune qu’elle lui avait greffé un cœur en papier, sa mère agoraphobe qui passe ses journées sur Internet à tenter de sortir de sa peur des vraies relations, une femme pleine de vie avec un cœur en laine… ces trois personnages un peu naufragés de la vie vont se rencontrer un peu fortuitement lorsque le jeune homme, croisant régulièrement la jeune femme dans le métro, va littéralement lui voler son cœur. Une comédie moderne et sensible, avec des comédiennes et comédiens qui savent toucher le cœur du public sans le lui dérober.

Lire la suite

amenaviguante

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Broute le gazon

mais souris pas ! t'en as sur les dents !

cylklique

Des images... et des mots

rienaredire

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Chroniques erratiques d'une emmerdeuse

Wandering City et tout le reste

Les confidences extraordinaires du Professeur Bang

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Étale Ta Culture !

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots