Archive | Théâtre – Spectacles RSS feed for this section

Valjean

5 Nov

valjean 2

Adapter un roman aussi riche et dense que les Misérables au théâtre est un exercice complexe et potentiellement dangereux. Ce défi n’a pas effrayé Christophe Delessart, qui, comme beaucoup de lecteurs de cette œuvre magistrale, a été séduit par la force à la fois des personnages et des mots de Victor Hugo. Il y a 30 ans, ce comédien qui n’avait alors que 23 ans décide de raconter l’œuvre à travers les yeux de ce personnage à la fois héroïque et énigmatique qu’est Jean Valjean. Bien des années plus tard, il décide de reprendre ce texte, pour le plus grand plaisir des amateurs du grand auteur de cette fresque. Lire la suite

Publicités

La fabrique à kifs

28 Oct

art_13261

 

 

La fabrique à kifs est à la fois un spectacle et un moment pour « prendre du temps pour soi ». Trois drôles de dames y accueillent en effet un public en quête de kifs : Isabelle Pailleau et Audrey Akoun, psychologues e fondatrices de « la fabrique à bonheur » et « Florence Servan-Schreiber », conférencière et professeure de bonheur comme elle se définit elle-même et auteure de « 3 kifs par jour ». Le cadre étant posé, vous aurez sans doute compris comment a été trouvé le titre du spectacle. Durant 1h15, ces trois femmes qui ne connaissent pas (ou plutôt plus) la mélancolie initient un public très consentant aux principes et aux bienfaits de la psychologie positive.

Pour parachever de convaincre des vertus de la recherche du bonheur, elles commencent par raconter leur propre histoire, du moins les épreuves qu’elles ont-elles-mêmes traversées et qui les ont conduites à vivre selon cette approche optimiste qu’elles cherchent aujourd’hui à transmettre avec humour et sincérité. Et à voir leurs sourires et leur enthousiasme, l’on a envie de suivre leur posologie sans allergènes ni perturbateurs endocriniens, garantie sans autres effets secondaires que celui de prendre la vie du bon côté.

Durant 1h20, elles ne ménagent pas leur énergie pour nous apprendre à mieux communiquer, à comprendre que voir le verre à demi-plein ne signifie pas qu’on en ignore la partie vide, à repérer tous ces petits « kifs » qui font que chaque journée est une belle journée. Et puis aussi à arrêter de vouloir faire semblant ou être un autre. Bref, grâce à toutes leurs petites astuces, l’on repart avec quelques clés bien utiles pour mieux savourer ce que l’on a… et changer ce qui ne nous convient pas.

IMG_2874

Cette conférence scénique d’un genre atypique, à la fois réellement construite et très interactive, nous fait découvrir trois personnalités bien trempées qui savent rire d’elles-mêmes autant que du monde qui les entoure. Avec elles, on rit beaucoup, on réfléchit un peu mais pas trop, et surtout on s’ouvre l’esprit à la beauté de bien communiquer avec soi et avec les autres. Un spectacle incontestablement à compter parmi ses kifs de la journée, que l’on peut voir et revoir à l’envi.

Plus d’infos :

  • La fabrique à kifs, jusqu’au 18 décembre 2018 (2 représentations par mois)
  • Théâtre de l’Œuvre, 55 rue de Clichy, 75009 Paris
  • En tournée le 19/12/2018 à Machecoul, le 20/12/2018 à Nantes, le 12/01/2019 à Bruxelles, le 26/01/2019 à Marseille et le 10/02/2019 à Draveil
  • http://lafabriqueakifs.com/la-piece/

Decadance

28 Oct

Julien Benhamou 3

Crédit photo : Julien Benhamou

 

 

Comme souvent à l’Opéra de Paris, les représentations se terminent avant que l’on ait le temps d’en parler. Pour autant, la découverte de l’univers du chorégraphe Ohad Naharin me donne tout de même envie d’écrire sur la merveilleuse soirée vécue il y a quelques jours à l’Opéra Garnier. En soi, le lieu suffit déjà à créer la magie, entre les salons rococo, les plafonds et les sols magnifiquement décorés et bien entendu la salle de spectacle elle-même avec sa superbe voûte peinte par Chagall. La qualité du spectacle n’en importe pas moins, et celle de ce ballet était amplement à la hauteur de ce cadre mythique.   Lire la suite

Pølâr ou comment écrire un polar suédois sans se fatiguer

25 Oct

Polar

 

En matière de comédie au théâtre, beaucoup d’idées ont déjà été exploitées, réexploitées, et même parfois surexploitées. Ce qui n’empêche pas les spectacles de faire rire, mais ils le font en appliquant des recettes déjà connues. Avec Pølâr, l’on sort totalement des sentiers battus pour s’intéresser au thème injustement méconnu de l’écriture de polar, et plus exactement de polar suédois, en s’inspirant d’une bande dessinée d’Henrik Lange adaptée et mise en scène par Marc Riso, qui mérite très certainement d’être lue également.

Ce cours -conférence d’un genre particulier est l’occasion de découvrir une galerie de personnages typiques de l’ambiance sombre des romans policiers scandinaves, de la petite fille dont le crime atroce et sauvage va être le sujet de l’énigme au garçon simplet inséparable de son chien en passant bien évidemment par le fameux commissaire taciturne, Åke Larsson (prononcez « ouaké » en phonétique). Lire la suite

Justice

24 Oct

Justice

 

 

Il est parfois agréable lorsque l’on tient un blog et que l’on a plutôt tendance à découvrir des spectacles à leurs débuts pour encourager d’autres amateurs et amatrices de théâtre à s’y rendre de faire soi-même preuve de suivisme. C’est précisément ce que j’ai fait en allant voir Justice, programmé pour une deuxième saison au Théâtre de l’Œuvre après son succès au printemps dernier. Comme le nom de la pièce l’indique sans équivoque, ce spectacle traite de questions juridiques, et plus exactement des comparutions immédiates. Lire la suite

Top ou bottom

24 Oct

top ou bottom

 

 

Le spectacle vivant s’intéresse de plus en plus régulièrement au « monde de l’entreprise ». Avec désormais des acteurs de ce fameux monde qui décident de faire jouer des acteurs du monde de l’art pour témoigner un peu sur leur quotidien. C’est le cas de Gabriel Szapiro, qui, au bout de 30 ans d’une carrière encore en cours dans l’univers de la communication, a choisi de faire voir le quotidien d’une agence de publicité, répondant au doux nom de « Paradise ». Lire la suite

Piano Paradiso

24 Sep

visuel

 

 

Il y a déjà 5 ans, j’ai découvert Alain Bernard dans son Piano Rigoletto et également la sensation unique de sa déclaration d’amour devant témoins que j’y relatais dans mon avis enthousiaste. Depuis, cet acteur-musicien a connu le succès avec son seul en scène, choisissant chaque soir un nouveau sujet auquel dire son amour pour l’oublier aussi sec. Et puis, sans doute las de se répéter, il a eu l’excellente idée d’écrire un nouveau spectacle. Qui, comme son nom le suggère, parle de cinéma. Mais pas que, bien évidemment. Lire la suite

amenaviguante

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Broute le gazon

mais souris pas ! t'en as sur les dents !

cylklique

Des images... et des mots

rienaredire

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Chroniques erratiques d'une emmerdeuse

Wandering City et tout le reste

Les confidences extraordinaires du Professeur Bang

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

#EtaleTaCulture – La Culture Générale pour briller en société

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots