Tag Archives: Adina Cartianu

Silence on tourne

8 Fév

silence_affiche_web

Il y a six ans, alors que je n’avais même pas encore 30 ans et que j’ignorais ce qu’était un blog, mais que j’allais déjà au théâtre à un rythme frénétique, je découvrais « thé à la menthe ou t’es citron », l’une des 7 pièces écrites par le très talentueux Patrick Haudecoeur et certainement la plus jouée (de 1991 à 1993 et de 2010 à 2016). Et ce fût un coup de foudre que de découvrir ces vrais comédiens incarnant pour de vrai des faux comédiens (ou l’inverse, je ne sais plus trop, après 30 ans la mémoire décline) en pleine répétition avec des accidents en cascade et menée à un rythme effréné. Aussi, lorsque j’ai découvert totalement par hasard, à la faveur d’une multitude d’affiches 4*3 de toute discrétion dans le métro (comme quoi la publicité par affichage fonctionne encore), qu’une nouvelle pièce avait été écrite, se déroulant cette fois pendant le tournage d’un film, celle-ci est tout naturellement passée dans le haut de la pile de ma wishlist (laquelle comprend environ 250 pièces au total pour la période de janvier à juillet). Et elle s’est retrouvée encore plus haut dans la liste lorsque j’ai eu l’honneur d’être invitée à une représentation VIP permettant de rencontrer l’équipe à l’issue de la représentation. Je voudrais toutefois préciser ici que si les conditions de découverte de « silence on tourne » étaient plus qu’idéales, mon avis enthousiaste ne doit vraiment que très très peu aux deux financiers et aux trois macarons accompagnés de cidre qui étaient à disposition des quelques privilégiés dont j’ai fait partie entre deux questions aux comédiens (mais dans un souci d’honnêteté, je ne saurais passer sous silence mon penchant incurable pour les macarons et les financiers).

Après cette très longue digression qui n’aura sans doute pas surpris les quelques lecteurs fidèles et patients qui connaissent un peu mon penchant pour les introductions interminables (et qui savent que j’aurais pu faire encore deux fois plus long), j’en viens donc à mes impressions réelles sur cette nouvelle comédie qui devrait enchanter les spectateurs parisiens, après quelques dates à Lyon et, souhaitons-le, beaucoup de représentations hors de la capitale.

L’histoire se déroule donc, et je vous présente mes excuses pour cette répétition, sur le tournage d’un film. Ce qui permet naturellement de mêler les maladresses et accidents plus ou moins fortuits se déroulant lors des différentes prises aux intrigues qui se déroulent en coulisses. Naturellement, il est difficile de détailler trop toutes les situations sans risquer de trahir des éléments qui gâcheraient le plaisir de la découverte. Lire la suite

amenaviguante

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Broute le gazon

mais souris pas ! t'en as sur les dents !

cylklique

Des images... et des mots

rienaredire

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Chroniques erratiques d'une emmerdeuse

Wandering City et tout le reste

Les confidences extraordinaires du Professeur Bang

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Étale Ta Culture !

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots