Tag Archives: Anton Tchekhov

Oncle Vania

27 Oct

grd_765

 

Plus d’un siècle après sa mort, le succès de Tchekhov ne se dément pas, puisque, de Platonov à Oncle Vania, en passant par la Cerisaie, La mouette ou ses œuvres en un acte comme L’ours ou Une demande en mariage, ses pièces sont très régulièrement reprises. Ou servent de source d’inspiration à d’autres auteurs. Il est d’ailleurs amusant à ce titre de noter qu’Oncle Vania est lui-même un texte inspiré… d’une autre pièce de Tchekhov, écrite un an avant (en 1889), le Sauvage, qui avait connu un échec retentissant (preuve que persévérer paie parfois).

L’originalité de la version présentée au théâtre Essaïon cette saison (créée en 2015) est de n’avoir gardé que les 5 principaux personnages de la pièce (qui en compte 9 au total). Vania vit avec sa nièce Sonia dans la maison dont cette dernière a hérité à la mort de sa mère. Depuis 15 ans, tous deux travaillent d’arrache-pied pour payer le restant dû sur cette maison en envoyant le reste de leurs gains au père de Sonia, le professeur Sébriakov, que Vania vénérait jusqu’à prendre conscience il y a un an que ses écrits qu’il pensait géniaux étaient loin de l’être et qu’il avait donc sacrifié sa vie à un homme arrogant qui ne le méritait pas. Lire la suite

Publicités
amenaviguante

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Broute le gazon

mais souris pas ! t'en as sur les dents !

cylklique

Des images... et des mots

rienaredire

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Chroniques erratiques d'une emmerdeuse

Wandering City et tout le reste

Les confidences extraordinaires du Professeur Bang

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

#EtaleTaCulture – La Culture Générale pour briller en société

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots