Tag Archives: dépassement de soi

Quand le temps manque vraiment

20 Avr

 temps manque

Lecteurs et lectrices bien-aimés, si vous suivez ce blog régulièrement, vous avez sans doute remarqué que ces dernières semaines, je me suis montrée moins prolixe qu’à l’accoutumée. Non pas que je boudais ou que j’avais soudainement perdu le goût des mots. Simplement, je me suis trouvée à court de temps. Vous objecterez peut-être que j’ai l’air d’une hyperactive habituée à jongler entre travail, amis et autres activités et je ne peux pas le contester sans passer pour une fieffée menteuse. Cependant, il arrive que j’ai les yeux plus gros que le ventre (et ce malgré les réserves de chocolat qui se trouvent dans ce dernier). Ou que d’un coup, les priorités frappent toutes en même temps à ma porte et que je ne puisse dire non à aucune.

Ces dernières semaines ont ainsi été une épreuve de résistance comme je crois n’en avoir plus connu depuis pas loin de dix ans. Entre un gros surplus de travail et un coup d’accélérateur sur mes répétitions puis mes représentations de théâtre, j’ai eu l’impression de plonger en apnée avec une dose d’oxygène à peine suffisante pour tenir. Le tout pendant cinq semaines et un jour. 36 jours, ça peut paraître peu, mais c’est tout de même 10% du total de l’année. Il serait long et rébarbatif pour vous de détailler jour après jour ou semaine après semaine la genèse d’un épuisant marathon. Mais à compter du début de la 3ème semaine, la privation d’un des deux jours du week-end qui devait donc se poursuivre encore une vingtaine de jours a commencé à peser sérieusement sur ma forme et sur ma capacité à ne pas maudire mon réveille-matin et à bien l’entendre sonner en temps et en heure chaque jour. Le samedi, jour libre de cette semaine-là, m’a juste permis de reprendre souffle. Une grasse matinée, une bonne séance de shopping aux vertus curatives, j’allais passer la 4ème semaine brillamment. Hélas, mes plans furent quelque peu contrariés par des cernes qui se creusaient de plus en plus, d’autant que 2 soirs de la semaine furent tardivement consacrés aux répétitions. Lire la suite

amenaviguante

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Broute le gazon

mais souris pas ! t'en as sur les dents !

cylklique

Des images... et des mots

rienaredire

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Chroniques erratiques d'une emmerdeuse

Wandering City et tout le reste

Les confidences extraordinaires du Professeur Bang

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Étale Ta Culture !

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots