Tag Archives: être soi

La fille qui avait peur

18 Mai

Image

C’est l’histoire d’une fille qui avait peur. Elle avait peur de traverser la rue, parce que c’est dangereux une rue, même quand il y a un feu, et même si on regarde bien à droite et à gauche, on peut se faire écraser. Elle avait peur aussi quand les autres n’étaient pas à l’heure qu’il leur soit arrivé quelque chose. Elle avait peur que la maison explose si elle oubliait de fermer le gaz. Alors elle prenait beaucoup de précautions et très peu de risques.

La fille grandit et elle avait toujours peur. Elle avait compris que pour les voitures, on n’était pas à l’abri mais qu’il était rare qu’un accident arrive quand on regardait bien des deux côtés. Et puis que la maison n’allait pas exploser comme ça d’un coup. Et que beaucoup de gens étaient en retard, et qu’il ne devenait normal de s’en préoccuper qu’à compter d’un délai conséquent. Mais elle avait trouvé d’autres peurs pour l’occuper. La peur des piqûres de frelons en été, la peur qu’on se moque d’elle si elle était mal habillée, la peur d’avoir des mauvaises notes…Alors elle continuait à faire attention à tous les dangers et elle travaillait dur pour être une bonne élève. Lire la suite

La famille : subir ou choisir ?

16 Oct

family

Vous connaissez sans doute tous la célèbre chanson de Maxime Leforestier, dont la première phrase est « on choisit pas ses parents, on choisit pas sa famille ». Et j’imagine aussi qu’il vous est tous arrivé de penser plus ou moins fort « oui, c’est vrai ». Et qu’on le veuille ou non, que l’on en soit proche ou pas, notre famille vit en nous, pour le meilleur et pour le pire, même après que la mort nous ait séparés de certains de ses membres. Cocon privilégié pour certains, lieu de souffrance pour d’autres, l’entité famille n’est jamais simple à appréhender. Et, à l’âge adulte, voire même de façon beaucoup plus précoce, savoir y trouver une juste place est toujours un défi à relever, et non des moindres, dans la quête de l’affirmation de soi.

Nous avons tous des histoires de famille différentes, il n’est donc pas question pour moi d’asséner des principes universels. De la famille nombreuse unie vivant dans une chaleureuse maison à la famille entassée dans un étroit appartement ne vivant que de conflits larvés ou ouvertement déclarés, du modèle nucléaire traditionnel à celui des couples et des fratries dix fois recomposés, de la cellule familiale appartenant et se réclamant d’une classe sociale déterminée et hermétiquement close à celle aux origines socioculturelles multiples, chacun et chacune d’entre nous a connu des réalités différentes. Avec son lot de chances et de malheurs. Parce que la famille parfaite n’existe pas. Lire la suite

Du culte des apparences

19 Fév

look

Je ne sais pas si vous avez remarqué, mais presque systématiquement, lorsque que vous demandez à quelqu’un s’il va bien, ou lorsque l’on vous lance un « salut ça va ? », la réponse va être oui. Et heureusement, le plus souvent, ce oui reflète à peu près la réalité. Mais vous remarquerez aussi que c’est un oui de convenance. Pas un oui hyper dynamique comme quelqu’un qui a une pêche à vous escalader l’Everest va avoir envie de lancer pour témoigner de son enthousiasme. Pas un trop petit oui non plus, qui pourrait trahir une baisse de régime ou des préoccupations plus importantes. Juste une réponse qui permet de ne pas creuser. De rester dans la neutralité.

Ce oui, de même que le « salut ça va » qui le précède est pour moi l’une des nombreuses manifestations du culte des apparences. Parce qu’aujourd’hui, on cherche souvent avant tout à donner une bonne image de soi, à montrer une personnalité agréable mais en restant assez lisse, en ne cherchant à se démarquer que si l’on pense pouvoir en retirer un profit quelconque. Ainsi, certains soigneront particulièrement leur look et leur allure en espérant plaire davantage au sexe opposé, allant même parfois jusqu’à en faire trop dans ce sens. D’autres feront preuve d’un excès de zèle face à leur patron, voire à friser le fayotage pour progresser dans leur job. D’autres encore iront jusqu’à défendre des opinions qui ne sont pas les leurs pour pouvoir être acceptés dans certaines sphères. Je ne dis pas que faire des efforts pour accroître sa sociabilité ne soit  pas défendable en soi, ni que certains ajustements ne sont pas nécessaires pour éviter des tensions inutiles. Mais pas au prix de son intégrité. Lire la suite

amenaviguante

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Broute le gazon

mais souris pas ! t'en as sur les dents !

cylklique

Des images... et des mots

rienaredire

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Chroniques erratiques d'une emmerdeuse

Wandering City et tout le reste

Les confidences extraordinaires du Professeur Bang

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Étale Ta Culture !

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots