Tag Archives: humour musical

Piano Paradiso

24 Sep

visuel

 

 

Il y a déjà 5 ans, j’ai découvert Alain Bernard dans son Piano Rigoletto et également la sensation unique de sa déclaration d’amour devant témoins que j’y relatais dans mon avis enthousiaste. Depuis, cet acteur-musicien a connu le succès avec son seul en scène, choisissant chaque soir un nouveau sujet auquel dire son amour pour l’oublier aussi sec. Et puis, sans doute las de se répéter, il a eu l’excellente idée d’écrire un nouveau spectacle. Qui, comme son nom le suggère, parle de cinéma. Mais pas que, bien évidemment. Lire la suite

Salut Salon – Liebe, Love, Amour

2 Avr

 

salut salon

Il est difficile de définir le groupe Salut Salon sans être réductrice, tant ces 4 jeunes femmes proposent un concept original et démontrent de talent. Salut Salon, c’est l’histoire de 4 musiciennes de Hambourg qui dynamitent la musique sur la forme tout en lui étant parfaitement fidèle musicalement parlant. Et qui ont eu la bonne idée de passer par Paris le dernier week-end de mars pour fêter le printemps, et, comme l’indique le titre de leur nouveau spectacle, l’amour.     Lire la suite

Cinq de cœur dans « le concert sans retour »

23 Fév

40x60_cinq_de_coeur_v1

 

Il est toujours à la fois assez excitant et un peu angoissant de retourner voir un groupe que l’on a déjà pu admirer dans un spectacle inédit. Excitant parce que précisément, on a aimé son univers. Angoissant, parce qu’on a cette petite peur que ce soit « trop pareil » ou que ce soit « moins bien », alors que l’on souhaite naturellement ressentir la même surprise et le même émerveillement que la première fois.

C’est donc avec cet état d’esprit que je me suis rendue au théâtre des Bouffes parisiens pour découvrir ce « Concert sans retour » des Cinq de Cœur, après avoir découvert il y a déjà quelques années leur spectacle déjanté dans les couloirs souterrains du métro dans « Métronome ». Notez que j’aurais pu voir encore bien d’autres de leurs création puisque le groupe existe depuis 1991 (avec quelques changements dans les chanteurs mais pas tant que ça). Remarque préliminaire que je me permets rarement parce que même si cela peut parfois faire du bien, je n’aime pas dire du mal, l’accueil de la salle à l’entrée se rapproche plus de l’écueil de la salle (cette remarque ne s’appliquant pas à la placeuse qui elle s’est montrée fort aimable). Après ce petit trait critique, je reviens donc à des dispositions plus favorables pour parler des artistes eux-mêmes. Lire la suite

Chanson Plus Bifluorée – Cuvée spéciale…

4 Jan

chanson-plus

Cela fait déjà quelques années que j’entends parler de Chanson Plus Bifluorée, groupe musical écumant les scènes de France depuis désormais plus de 25 ans avec un succès plus que mérité. Détournant des grands airs connus, des hymnes folkloriquesou des chants plus confidentiels pour en chambouler les paroles, ces trois musiciens chanteurs ont l’humour inscrit dans leur ADN autant si ce n’est plus encore que le sens du rythme.

Profitant d’un passage un peu prolongé de ces trois trublions à Paris, j’en ai profité pour vérifier par moi-même les ouï-dire colportés par quelques uns de mes amis sur leur génie. J’avais déjà entendu quelques-unes de leurs créations, mais je dois dire que les rires esquissés en les écoutant sur Internet ne sont rien à côté de l’admiration qu’a suscité leur spectacle. Chaque chanson est ainsi conçue comme un véritable sketch avec intro, costumes et effets comiques, et l’enchaînement entre les numéros est lui aussi travaillé avec une précision de métronome. Lire la suite

Barber Shop Quartet Opus 3

12 Oct

bsq-opus-3

Amis lecteurs spectaclophiles mélomanes, je vous emmène une fois de plus dans mes pérégrinations improbables pour vous faire découvrir ou redécouvrir un style d’harmonie tombé malheureusement en désuétude mais qui compte encore quelques représentant : le barbershop. Encore une fois, je me suis contentée des explications contenues dans la première page apparue en tapant barbershop dans un très célèbre moteur de recherche pour découvrir qu’il s’agit d’un style a cappella d’origine afro-américaine, proche du jazz, ayant connu son heure de gloire entre 1910 et 1930 dans les échoppes des barbiers. Lire la suite

Duel opus 2

10 Fév

duel-opus2-02-16_tpr-v01-215x323

Il est d’usage de dire qu’en France, on n’a pas de pétrole, mais qu’on a des idées. Eh bien, de la même manière, on n’a ni le West End ni Broadway, et donc pas de « musicals » dignes de ce nom. Mais on ne manque pas pour autant de musiciens talentueux et créatifs. Et parmi eux, nous avons Laurent Cirade et Paul Staïcu. Le premier au parcours exemplaire ayant été violoncelliste à l’Orchestre National de France, le second né et formé à Bucarest, avant de décider à 20 ans de poursuivre sa formation à Paris (au Conservatoire National dont il sort avec un double Premier Prix) et ayant évolué dans un univers pianistique plus jazz.

Evidemment, vous l’aurez compris, un vent de folie les a un jour emportés, en commençant par Laurent Cirade qui a commencé par intégrer le désormais célèbre « Quatuor » dont il a été membre pendant 12 ans. Et puis en 2000, malgré l’absence du bug annoncé, changement de cap, il quitte ses 3 amis à cordes pour un seul ennemi à clavier. C’est la naissance de Duel. Un duel très éloigné de ceux des westerns spaghettis, puisqu’il se joue avec des instruments de musique comme armes. Mais un duel qui appelait à une revanche, et c’est désormais chose faite avec Duel 2. Lire la suite

Operetta

26 Juin

operetta_affiche

Lorsque j’ai appris qu’il y avait à l’affiche un spectacle mêlant humour et opéra, j’étais très enthousiaste d’assister à cela. Le dernier que j’avais vu une création dans ce genre, c’était l’Opéra dans tous ses états, à l’automne 2012 (pas de critique en ligne, c’était avant la création de ce blog), et j’en étais ressortie pleine de gaieté, après avoir ri à gorge déployée de ce spectacle à la fois réellement comique et réellement lyrique où le chanteur, la chanteuse et le pianiste étaient tous trois excellents. Donc là, avec « 25 chanteurs catalans passionnés d’opéra » (comme décrits dans la présentation), j’attendais 8,33 fois mieux.

Mais comme souvent, lorsque l’on attend beaucoup, on n’obtient pas ce que l’on désire. Et là, je peux dire que mon coup de cœur de l’an dernier n’a pas été détrôné. Ce spectacle, il faut le dire, est d’une qualité honnête et je ne regrette pas d’y être allée. La sélection des airs d’opéra est bien faite, permettant à tous publics d’apprécier les airs chantés. Le pari de les chanter a capella est dans l’ensemble plutôt bien relevé. Les placements sont bien gérés, il y a un vrai travail de mise en scène. Et aussi, il faut le dire, quelques trouvailles du côté humour. Lire la suite

amenaviguante

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Broute le gazon

mais souris pas ! t'en as sur les dents !

cylklique

Des images... et des mots

rienaredire

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Chroniques erratiques d'une emmerdeuse

Wandering City et tout le reste

Les confidences extraordinaires du Professeur Bang

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Étale Ta Culture !

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots