Tag Archives: La Manufacture des Abbesses

Amargi – Anti-tragédie de la dette

20 Mai

amargi

Comme son titre le suggère, cette « anti-tragédie de la dette » fait partie des spectacles que l’on peut à la fois qualifier de militants et de divertissants. S’inspirant des écrits des économistes et sociologues François Orléan, Frédéric Lordon, Bernard Friot et de l’ouvrage « 5000 ans de dette » de David Graeber, Judith Henry a construit un spectacle à la fois pédagogique et engagé pour aborder ce sujet qui fait énormément parler sans que l’on n’en comprenne toujours tous les mécanismes. Lire la suite

Publicités

Mécanique instable

10 Mar

m&canique

Faire se rencontrer le théâtre et le monde de l’entreprise est de plus en plus fréquent, comme une sorte d’effet de mode amplifié par la crise. Au cours des dernières années, j’ai ainsi assisté à plusieurs de ces tentatives pour montrer la vie des employés de bureau vue par le monde de l’art. Et j’ai souvent été déçue, d’où mes réticences initiales à aller voir Mécanique Instable. Mais il se trouve que l’insistance de certaines personnes l’ayant vue m’a poussée à faire fi de mes préjugés. Et je les remercie d’avoir su me convaincre. Parce qu’il s’agit réellement d’une bonne pièce, avec un vrai travail de recherche, d’écriture, et de décryptage des jeux de pouvoir dans l’entreprise.

L’histoire est celle d’une PME à succès que le patron, Stéphane, décide de vendre au bout de dix ans, parce que son âme d’entrepreneur est tentée par de nouvelles expériences. Seulement, ses salariés vivent mal la perspective d’être rachetés, et petit à petit germe dans leur esprit l’idée de se constituer en SCOP (société coopérative, dont les salariés sont collectivement propriétaires et touchent donc tous une part égale des bénéfices). L’on assiste donc à tous les échanges et débats qui vont les amener à faire ce choix, alors même qu’ils sont peu convaincus au départ. Lire la suite

Velouté

1 Déc

BWfED49CMAAcbmx.png large

Après la découverte de « la Visite » , j’ai souhaité poursuivre dans mon exploration de l’univers de Victor Haïm avec cette fois-ci Velouté, qui explore encore une fois les jeux de pouvoir, apparemment le fond de commerce (ou d’inspiration) de cet auteur de théâtre prolixe. Jonathan, trompettiste ayan raté sa vocation, se présente donc pour un entretien d’embauche, on ne saura d’ailleurs jamais vraiment pour quel poste. Et est accueilli avec une chaleur et un enthousiasme extraordinaires par le recruteur qui semble s’être pris de sympathie pour lui. Il apprend d’ailleurs qu’il n’est plus en compétition qu’avec un seul autre candidat.

Prête à se battre pour décrocher le job, il fera donc tout son possible pour convaincre, au fil des entretiens, malgré les sautes d’humeur et de ton de celui qui le reçoit, don la gentillesse apparente de prime abord était un peu trop belle pour être vraie. Lire la suite

amenaviguante

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Broute le gazon

mais souris pas ! t'en as sur les dents !

cylklique

Des images... et des mots

rienaredire

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Chroniques erratiques d'une emmerdeuse

Wandering City et tout le reste

Les confidences extraordinaires du Professeur Bang

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Étale Ta Culture !

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots