Tag Archives: Lilian Lloyd

Même pas en rêves

6 Nov

meme_pae_en_reve_ws1030749639

Même pas en rêves, c’est l’histoire de 4 personnages cabossés par la vie, qui gravitent autour de Léandre, l’également auteur de la pièce Lilian Lloyd, un dépressif familier des tentatives de suicides, mais aussi en apparence le plus clairvoyant des quatre amis. Il héberge Denis (interprété par Alex Metzinger), prostitué homosexuel cœur d’artichaut ayant une fâcheuse tendance à tomber amoureux de ses clients, également frère de Gabrielle, l’ex-amoureuse de Léandre, que ce dernier a quitté par lâcheté ou par peur ou les deux. Gabrielle (magnifiquement incarnée par Marine Guton) est boxeuse mais a atteint ses limites et découvrira sa fragilité et la nécessité de tourner une page pour en écrire une autre. Celle de la boxe, mais sans doute aussi celle de son amour toujours existant pour Léandre, même si elle vit avec un autre, un moins fragile sans doute, un avec qui elle n’a pas ce sentiment permanent de danger qui la stimule. Lire la suite

Publicités

Joyeux anniversaire quand même

15 Juin

Olivier, homme solitaire plus ou moins décidé à ne pas se laisser prendre de nouveau au piège de l’amour, héberge Loulou pour une semaine, la petite sœur de son amie Clarisse, qui sort elle aussi d’un chagrin d’amour. La demoiselle ne tient en effet pas à aller observer ses neveux et le couple de sa sœur et leur bonheur dégoulinant. Elle ne tient pas non plus à retourner pleurer chez ses parents. Seulement, Loulou est volubile, bordélique, et ne reste pas en place, ce qui perturbe un peu l’équilibre bien établi du célibataire endurci qui cherche d’abord à la mettre dehors avant de se laisser convaincre de tenir sa promesse d’hébergement. Lire la suite

Des Accordés

15 Jan

visuel_des_accordes

 

Même si nous avons changé d’année et que je peine à remplacer le 3 par un 4, je tenais tout de même à faire un petit flashback pour vous amener au mois de décembre 2013 et à la dernière pièce vue lors de l’année qui vient d’expirer. Dans un élément de romantisme post-traumatique lié à une surconsommation de graisse animale et de desserts à base de beaucoup de sucre et de chocolats, mon choix s’est porté pour « la dernière de l’année » sur « Des Accordés », une histoire d’amour entre une SDF et un paumé. Du romantisme oui, mais évitons le trop mielleux, je m’étais fait le serment (tenu) de ne pas ressortir Love Actually pendant les fêtes. Le tout au théâtre Le Bout, dont le nom, lorsque l’on sait qu’il se trouve à Pigalle, n’évoque que de très loin la poésie des premiers rendez-vous aux chandelles.

Le pitch est relativement simple : une jeune femme SDF chante avec sa guitare dans le métro, un homme paumé qui enchaîne les petits boulots la voit tous les jours et conçoit une certaine attirance pour la demoiselle. Il tente donc sa chance, se prend un râteau, retente sa chance, se reprend un râteau, réessaie encore une fois, nouveau râteau etc., et un jour il se dit qu’il pourrait devenir jardinier, quitte Paris et laisse l’autre en plan elle finit  par accepter qu’il lui offre le repas. Lire la suite

amenaviguante

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Broute le gazon

mais souris pas ! t'en as sur les dents !

cylklique

Des images... et des mots

rienaredire

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Chroniques erratiques d'une emmerdeuse

Wandering City et tout le reste

Les confidences extraordinaires du Professeur Bang

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

#EtaleTaCulture – La Culture Générale pour briller en société

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots