Tag Archives: maternité

Du désir d’enfant

17 Juin

Il a toujours été d’usage, et il est semble-t-il encore d’usage, lorsque l’on parle des femmes, de ce qu’elles veulent dans la vie, du renouvellement des générations, du couple ou de la procréation, de mettre le balancier sur cette fameuse « horloge biologique » des femmes. Comme si, finalement, la vie de la gent féminine était régie par un cadran. 24 heures dans une journée, et à peu près 24 ans durant lesquels nous sommes « fertiles ». Multipliés par 12 mois, cela fait donc 288 chances de procréer dans notre vie. Disons entre 250 et 300 pour simplifier. La fertilité d’une vie de femme se résumerait donc à ça : arriver à saisir l’une de ces 250 à 300 chances de donner la vie à un autre être. Enfin pas tout à fait non plus. Parce que, soyons lucides, aussi belle que puisse être la maternité, à 16 ans, elle n’est pas évidente. Et puis à 40 ans, les risques pour la santé de l’enfant sont accrus. Retirons donc 4 ans durant lesquels ce n’est pas le bon moment. Plus pour celles qui poussent leurs études au-delà du bac. Donc entre 4 et 8 ans grosso modo. On se retrouve entre 135 et 250 chances à saisir. L’enfantement, ce serait ça. Un truc à faire dans ce créneau de 11 à 21 ans. Un espèce de rite initiatique. Tu y arrives ou tu as perdu.

Sauf que ce n’est pas si simple. Il ne s’agit pas d’une mission pour laquelle les filles sont génétiquement programmées. D’un rite de passage qui nous permet de nous accomplir. La maternité (de même sans doute que la paternité) n’est pas une évidence. On a beau nous seriner que nous, les femmes, avons cette fameuse horloge biologique qui tourne et qu’il faut surveiller, la réalité est beaucoup plus complexe que ça. Quoi que l’on en dise, le fait de désirer mettre au monde un enfant ne se résume pas à une question de fécondité biologique. Lire la suite

Publicités
amenaviguante

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Broute le gazon

mais souris pas ! t'en as sur les dents !

cylklique

Des images... et des mots

rienaredire

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Chroniques erratiques d'une emmerdeuse

Wandering City et tout le reste

Les confidences extraordinaires du Professeur Bang

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

#EtaleTaCulture – La Culture Générale pour briller en société

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots