Tag Archives: Maud Vincent

Huis Clos

14 Sep

afc2-prolongation

Je dois vous avouer que, de Sartre, j’avais une image un peu poussiéreuse. Datant du jour où j’avais été mise au défi de dépasser la page 20 de « qu’est-ce que la littérature ? » (défi relevé haut la main puisque j’étais parvenue à la page 21 paragraphe 2, l’essentiel est de gagner, pas de gagner avec les honneurs). Et pourtant, découvrant le pitch de Huis Clos, je n’ai même pas frémi. Trois personnages condamnés par leur mort à être colocataires pour l’éternité, se découvrant, se toisant, tentant de s’amadouer quand ils ne s’affrontent pas, essayant surtout de découvrir pourquoi ils sont là, l’aventure était séduisante. Et qui plus est portée par la sympathique troupe des Boss’Kapok, dont j’avais déjà pu découvrir le travail à deux occasions.

C’est donc sans appréhension que je me suis rendue pour bien commencer le week-end au Laurette Théâtre, petite salle d’à peine 50 places du quartier République, condamnée finalement pour mon plus grand bonheur au premier rang par ma tendance prononcée de presque retardataire chronique (comprenez que j’arrive entre 1 et 5 minutes avant l’heure fatidique, mais tout de même avant, il faut le souligner).

A peine installé, le public se trouve donc nez à nez avec un croque-mort sans doute adepte de la nuit des morts-vivants et de la revanche des zombies 1 à 4 au maquillage très réussi, faisant rentrer un à un les trois nominés (non, nous ne sommes pas à la télévision, pas de vote par sms donc) dans leur dernière demeur, composée de trois fauteuils aux ressorts défoncés et poussiéreux au possible (il fallait tout de même bien à un moment que le côté poussiéreux de l’auteur ressorte). Un homme à l’air placide, une femme rebelle et une séductrice. Lire la suite

amenaviguante

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Broute le gazon

mais souris pas ! t'en as sur les dents !

cylklique

Des images... et des mots

rienaredire

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Chroniques erratiques d'une emmerdeuse

Wandering City et tout le reste

Les confidences extraordinaires du Professeur Bang

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Étale Ta Culture !

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots