Tag Archives: Pascal Rambert

Répétition

27 Jan

phoca_thumb_l_repetition_1_copyright_marc_domage

Après vous avoir fait l’éloge du Révizor qui n’est plus à l’affiche, je continue avec les pièces dont les représentations sont terminées avec cette Répétition donnée en séance publique du 12 décembre au 17 janvier au théâtre de Genevilliers. Portée par les deux têtes d’affiche que sont Emmanuelle Béart et Denis Podalydès.

Attention, quand je parle de répétition, il ne s’agit pas pour autant d’une séance de travail. Rien à voir avec un Marseillais apprenant à cuisiner la galette bretonne. Les 4 comédiens ont bien appris leur texte et les placements sont calés. Seulement, dans le décor de gymnase où elle se trouve, cette troupe imaginaire va jouer pour le public le jeu de la mise en abyme. Celui de comédiens se réunissant a priori pour travailler. Lire la suite

Clôture de l’amour

28 Mai

 cloture

 

Cela fait maintenant quelque temps que je ne vous ai pas parlé théâtre. Non pas parce que j’ai cessé d’y aller, mais parce que je n’y ai rien vu de suffisamment notable pour en parler. Jusqu’au week-end dernier où j’ai découvert « Clôture de l’amour » à la Folie Théâtre, charmant lieu situé dans une impasse du 11ème arrondissement, où l’on est toujours bien installé en attendant la représentation (autant le dire, la petite salle est peu confortable, tandis que la grande est assez agréable).

J’avais repéré la pièce il y a déjà quelque temps, mais, hasard du calendrier, l’occasion ne s’est présentée qu’une semaine avant que le spectacle ne s’arrête. Aussi ne puis-je que vous encourager, Franciliens, qu’à annuler toutes vos activités prévues pour vendredi et samedi soir pour aller vous faire votre impression par vous-même. Pour ma part, je suis restée totalement sans voix d’émerveillement, mais aussi de ce que cette représentation suscite comme émotions.

Le texte de Pascal Rambert est, comme vous pouvez le deviner, un écrit sur la rupture. Un homme, interprété par le ténébreux Régis Lionti, rentre chez lui où se trouve sa compagne et lui annonce froidement que leur relation est terminée. Brutalement même. Et il n’aura de cesse de lui expliquer avec une violence morale presque insoutenable qu’elle ne peut pas lutter contre cette décision, la détruisant intérieurement presque jusqu’à l’écroulement. Lire la suite

amenaviguante

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Broute le gazon

mais souris pas ! t'en as sur les dents !

cylklique

Des images... et des mots

rienaredire

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Chroniques erratiques d'une emmerdeuse

Wandering City et tout le reste

Les confidences extraordinaires du Professeur Bang

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Étale Ta Culture !

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots