Tag Archives: Pierre Cassignard

C’est encore mieux l’après-midi

17 Avr

affiche-cest-encore-mieux-lapres-midi

C’est encore mieux l’après-midi, c’est l’histoire d’un député qui vient à Paris, officiellement pour voter un texte important à l’Assemblée nationale, officieusement pour passer un après-midi crapuleux avec sa maîtresse. Pour avoir le champ libre, il envoie sa femme voir un drame de 4 heures à la Comédie Française. Et pour ne pas prendre le moindre risque, il demande à son assistant de lui réserver une deuxième chambre dans le même hôtel sous un nom d’emprunt.

Bien évidemment, l’assistant va faire une erreur dans le nom d’emprunt, la femme va s’ennuyer à mourir et décider de rentrer se reposer… avant de retomber « par hasard » sur l’assistant de son cher mati qu’elle trouve fort à son goût, la maîtresse va arriver en retard, et le patron de l’établissement va tenter médusé de préserver la réputation de respectabilité de son établissement. Lire la suite

Folle Amanda

25 Jan

folle-amanda-michele-bernier-slide1

TF1 a décidé en ce mois de janvier de ressusciter le célèbre programme « Au Théâtre Ce Soir », que l’on ne présente pas au plus de 40 ans, et qui paraîtra sans doute ringard aux moins de 30 ans, mais qui a permis 20 ans durant, de 1966 à 1986, aux téléspectateurs de toute la France de découvrir 2 à 4 pièces par an, avec souvent des acteurs assez incroyables, la plus souvent citée lorsque l’on parle du programme étant été Jacqueline Maillan. Mais de nombreux autres y ont fait leurs armes, parmi lesquels on peut citer Micheline Dax, Jean Poiret, Suzy Delair, Robert Lamoureux, et j’en passe (ou plutôt je vous fais grâce d’une longue et laborieuse liste plus étoffée que celle des discours de remerciements aux Césars)). Pour cette séance inaugurale, le choix s’est porté sur Folle Amanda, une pièce écrite par messieurs Barillet et Grédy et portée à la scène initialement en 1974 (tout cela ne nous rajeunit pas, ou plutôt ne vous rajeunit pas car en tant que jeune de moins de 40 ans, je n’existais pas encore).

Dans cette pièce qui a donc logiquement pour cadre les années 70 (je parle bien de 1970), Amanda, de son vrai prénom Josette, est une ancienne vedette de music-hall, qui, aimant profiter des plaisirs de la vie dès qu’elle a de l’argent sur son compte, vit des fins de mois difficiles, l’amenant progressivement à se séparer de quelques biens de valeurs pour satisfaire son appétit de vie. La chance de remonter sur scène va se présenter pour elle grâce au dévouement de son parolier-compositeur, comptant parmi la cour de ses quelques admirateurs. Mais d’autres prétendants et un ancien amant vont également alimenter le tourbillon de sa vie mouvementée. Lire la suite

Les carnets du bien-être

Des idées et des outils pour se détendre et se ressourcer

amenaviguante

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Broute le gazon

mais souris pas ! t'en as sur les dents !

cylklique

Des images... et des mots

rienaredire

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Chroniques erratiques d'une emmerdeuse

Wandering City et tout le reste

Les confidences extraordinaires du Professeur Bang

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

#EtaleTaCulture – La Culture Générale pour briller en société

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots