Tag Archives: positivisme

Passeport pour la bonne humeur

13 Fév

Récemment, j’ai été renouveler mon passeport, ce qui est plutôt une bonne chose parce que cela sent bon l’envol vers les vacances qui aura lieu dans quelques semaines. Mais l’objet de ce court billet n’est pas de vous narguer au milieu de l’hiver que je suis moi-même encore solidairement en train de traverser avec vous avec une peau dont la blancheur n’a rien à envier à la neige que nous avons récemment vu débarquer sur nos trottoirs.

Je constate simplement que le passeport n’est plus (eh oui, tout fout le camp, c’est la crise). Parce qu’il faut le dire, j’aimais bien mon ancien passeport. Déjà parce qu’il y avait quelques jolis tampons dessus. Pas tellement, c’est vrai, parce que je me suis essentiellement déplacée en Europe. Mais quelques uns quand même. Et les contempler me permettait l’espace d’un instant de me prendre pour une sorte d’aventurière (que je ne suis pas, il faut bien le reconnaître), et me plongeait dans un certain exotisme. Enfin, sur ce point, vous pourrez à raison m’objecter que toutes ces pages désormais vides ne demandent qu’à recevoir le cachet de quelque improbable poste de douane niché à l’autre bout du monde.

Mais ce qui me chagrine vraiment, ce sont les normes du passeport biométrique. Parce que plus encore que les noms des lieux visités, c’est la photo que j’aimais bien sur mon passeport. Lire la suite

Un peu de légèreté

6 Jan

légèreté

 

Premier dimanche soir de 2013 après une courte semaine (merci aux ponts de la fin de l’année). Un premier week-end de l’année que je souhaitais calme, où j’avais prévu de prendre le temps de respirer, où chaque demi-heure du week-end n’était pas optimisée pour me permettre d’en faire plus. Car oui, je dois bien l’avouer, en dépit de ma farouche détermination à ne pas prendre de bonnes résolutions, il s’avère qu’en septembre, je m’étais promis de ralentir le rythme. Plus de quatre mois donc que je m’accroche à cet espoir de découvrir le sens des mots paresse et flânerie. Avec quelques mini-succès tout de même qui me font dire que si la route est longue, ce n’est pas une raison pour abdiquer. Et, oui, il me faut bien reconnaître que je ferais bien de lire plus attentivement mes propres arguments pour laisser le temps et temps. Mais que voulez-vous ? Chassez le naturel, il revient tiré par un moteur de Formule 1 !

Toujours est-il que ce week-end, j’ai cherché à réunir toutes les conditions pour démarrer cette nouvelle année sur de bonnes bases. Disposant d’un agenda tout neuf aux pages encore bien blanches, je m’étais efforcée de n’y ajouter que quelques traits gris clairs. Pour découvrir la lenteur, pour faire baisser un peu la pile de dvd avant qu’elle n’atteigne la hauteur de l’arc de triomphe, pour une petite séance de lèche-vitrines en prévision des soldes, ou toute autre envie qui pourrait me passer par la tête. Et puis au final, un petit passage chez le médecin, le frigo à remplir, un déjeuner qui s’éternise, un dîner très animé, la lessive, le ménage, un coup de fil imprévu, samedi et dimanche sont passés plus vite que Flash Gordon en pleine mission. Mais ce week-end, j’ai aussi et surtout laissé le temps aux autres de s’exprimer. Je les ai écoutés, j’ai eu de belles discussions, j’ai redécouvert le plaisir s’être disponible, d’entendre les autres, dans leurs joies, mais aussi dans leurs peines et leurs préoccupations. Lire la suite

Ma vie en couleurs

25 Déc

IMG_20141108_130831

Nous sommes le soir de Noël, vous êtes sans doute déjà sous le couette ou confortablement installés sur votre canapé, après ces deux jours de festins, de retrouvailles familiales, de cadeaux, de rires, de discussions animées. Je vais donc faire une trêve dans mes habitudes et vous livrer un texte en quelques lignes dont l’inspiration m’est venue en voyant chatoyer les lumières de toutes les illuminations du moment.

Ma vie est jaune comme la lune qui brille dans un beau clair-obscur.

Ma vie est rouge comme l’est mon caractère passionné et combatif.

Ma vie est violette, dégageant un parfum délicieusement désuet.

Ma vie est grise comme une fin de journée pluvieuse qui donne envie de rester bien au chaud à regarder perler les gouttes sur la fenêtre.

Ma vie est bleue comme la douceur d’un ciel d’été dégagé.

Ma vie est transparente comme un cours d’eau de montagne qui suit son cycle paisible et apaisant sans qu’on le remarque.

Ma vie est verte comme un jeune gazon que l’on a planté dans une terre fertile et pris le soin d’arroser.

Ma vie est noire comme les pensées qui parfois la traversent.

Ma vie est rose comme une bonbonnière symbolisant ce besoin de retrouver de temps à autre candeur et naïveté.

Ma vie est turquoise comme l’eau d’un lagon loin de toute civilisation.

Ma vie est marron comme un tronc d’arbre solide et qui regarde vers le haut même durant les orages.

Ma vie est orange comme une dose de vitamines qui me fait rebondir et aller de l’avant vers de nouveaux projets.

Ma vie est blanche comme ces nuages cotonneux sur lesquels on a envie de voler.

Tous ces états font partie de qui je suis, je suis fière de tous les traverser, cette mosaïque est ma richesse, la vôtre sans doute aussi.

Alors, en cette période de fin d’années, je vous souhaite d’échapper aux coups de blues et de rire à en devenir écarlates. Que cette fin 2012 vous apporte joie, espoir et convivialité pour bien démarrer la future année.

Savoir (quand) dire oui

14 Déc

smile

Depuis quelques années fleurissent dans la littérature dite de « développement personnel » et dans celle dite de « management » quantité d’articles et d’ouvrages, fort intéressants au demeurant, et riches de conseils intéressants, sur l’art de dire non. J’approuve totalement ces guides pour nous apprendre à faire face à un excès de demandes, à des injonctions contradictoires quand elles ne sont pas en plus irréalisables, ou encore à ne pas nous laisser manipuler par le chantage à l’affect que certains savent si bien pratiquer. Et puis, disons-le aussi, à laisser se libérer de temps à autre notre esprit contestataire, se laisse trop souvent dominer par notre volonté de bien faire, ou simplement de plaire.

Sans donc remettre en cause la nécessité d’arriver à poser des barrières, je voudrais ce soir réhabiliter le crédit et la joie de dire oui. Lire la suite

amenaviguante

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Broute le gazon

mais souris pas ! t'en as sur les dents !

cylklique

Des images... et des mots

rienaredire

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Chroniques erratiques d'une emmerdeuse

Wandering City et tout le reste

Les confidences extraordinaires du Professeur Bang

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Étale Ta Culture !

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots