Tag Archives: rencontres

Des rêves à la réalité

3 Mai

IMG_20140104_190457

Les rêves sont une jolie chose, surtout lorsqu’on les fait éveillés, parce que disons-le clairement, pour ceux que notre cerveau fatigué élabore en pleine nuit, lorsque l’on s’en souvient le lendemain, ils sont doit dramatiquement terre-à-terre soit étonnamment capillo-tractés. Enfin pour ceux que l’on élabore en pleine possession de sa forme (ou en en possédant au moins 15% après le 4ème café), ils sont utiles, d’une part pour stimuler notre créativité, d’autre part parce qu’ils nous permettent de nous projeter. Essayer de s’approcher d’une situation qui nous apparaît idéale, c’est une façon d’avancer plus stimulante que se laisser porter par le vent.

MAIS, parce qu’il y a toujours un mais, le rêve peut aussi nous enfermer. Dans les films ou les livres, il peut se produire des choses relevant du miracle, et les gens de bonne volonté triomphent toujours voire héritent de super-pouvoirs (et de la fortune de la grand-tante) et coulent des jours paisibles avec le sosie de Claudia Schiffer (jeune) ou de Cary Grant (jeune également). Simplement, ce sont des récits, l’auteur tire les ficelles, et les personnages n’ont pas comme le commun des mortels besoin de se tasser dans un bus surrempli pour aller au travail ou de ressortir à 19h15 en catastrophe pour acheter du pain avant la fermeture parce qu’il n’y en a plus. Pas plus qu’ils n’ont de boutons de fièvre ou de coup de fil interminable d’une amie qui a besoin de s’épancher au moment où ils auraient dû être au café où ils auraient dû croiser leur futur génial employeur de façon purement fortuite. Lire la suite

Battements d’elles

9 Mar

battements

Ceux qui ici lisent régulièrement mes chroniques théâtrales savent que j’aime beaucoup le Ciné 13 Théâtre. Et que par conséquent, dès qu’une nouvelle pièce y est jouée, je vais la découvrir sans tarder, ou presque (parce que oui, tout de même, je regarde le pitch avant, et que parfois ça ne m’inspire pas). C’est ainsi que j’ai été découvrir le seul en scène de Pierre-Olivier Scotto. J’insiste sur le fait qu’il ne s’agit pas d’un one-man show tels qu’on les connaît habituellement, même si certaines répliques visent à faire rire. J’ai ainsi pu découvrir cet acteur au parcours déjà riche, ayant commencé à la Comédie-Française avant de la quitter pour écrire, jouer et mettre en scène plusieurs pièces pour certaines auréolées de succès. Pour les cinéphiles, il est le réalisateur du Roman de Lulu avec Thierry Lhermitte.

Après un parcours riche donc, notre homme a cette fois choisi de se mettre en danger, en se racontant un peu lui-même. Ou plutôt en racontant comment les femmes l’ont fait grandir grâce à ces « battements d’elles » qu’elles lui ont offert. De la dame de la cantine à ses amantes, de la directrice de son école primaire à sa femme, de sa psychanalyste à son ancienne camarade de classe rencontrée au Super U. Lire la suite

Typologies (non exhaustives) des hommes à ne pas approcher de trop près

6 Mar

Depuis quelques temps, on voit partout la typologie des hommes à fuir à tout prix… On s’était d’ailleurs fait la remarque avec WorkingGirl, de faire nous aussi la typologie de nos expériences passées, histoire de – vous voyez- ne pas faire vous aussi les mêmes bêtises que nous… – bonté quand tu nous tiens…-

Les 5 ex à fuir de WorkingGirl

Ce qui est difficile quand tu vieillis, c’est de faire le tri entre simples rencontres et histoires passées. Ceux qui deviendront tes ex, et l’expérience que tu en retireras… Ce qui marche aussi pour ces messieurs ! Pour ma part, mes relations – courtes ou longues – se divisent en 5 typologies d’ex qui m’ont plus ou moins marquée :

  • L’ex que tu aimes profondément, mais que tu laisses partir… C’est ta plus longue relation, et si tu as de la chance, ce que tu diras à tes enfants et petits-enfants, ton premier amour… Pourquoi alors le laisses-tu partir ? Parce que parfois dans la vie, tu deviens adulte, et qu’un matin tu te rends compte que même si tu l’aimes vraiment, tu ne vois pas (ou plus) ta vie avec lui…
  • L’ex d’un soir, mais que tu ne reverras pas… Celui-là, pas besoin de vous l’expliquer. Rencontré en soirée ou dans un mariage *hum*, tu sais qu’il n’y a pas besoin d’explication le lendemain matin, c’est clair dès le début entre vous deux. Il n’y aura pas suite à votre histoire, et sans vouloir tomber dans les clichés, pas besoin de petits déjeuner non plus. Il faut au moins le tenter une fois dans sa vie -We are young-
  • L’ex que tu apprécies, mais avec qui tu sens venir la totale galère… En gros, c’est celui qui n’est pas qu’un peu compliqué. C’est celui qui ne s’est jamais posé, bourré de préjugés et d’exigences, c’est l’ex gravement atteint du « Je cherche la femme de ma vie, la mère de mes enfants ». Que dire de plus ? Tout est dit… Ta réaction ? Là, ton sang se glace, tu te figes, tu paniques, tu te fermes comme une huitre, et tu n’as qu’une envie : Fuir! Lire la suite
amenaviguante

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Broute le gazon

mais souris pas ! t'en as sur les dents !

cylklique

Des images... et des mots

rienaredire

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Chroniques erratiques d'une emmerdeuse

Wandering City et tout le reste

Les confidences extraordinaires du Professeur Bang

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Étale Ta Culture !

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots