Tag Archives: soutien

A propos des personnes qui sont là pour nous

29 Nov

là pour nous

 

Chères lectrices et chers lecteurs, aucun.e d’entre vous n’ignore que la vie n’est pas linéaire, et que cela la rend à la fois parfois incroyablement fructueuse et parfois difficile à traverser. Et que, dans ces moments de particulière intensité, plus encore que durant les périodes calmes, la présence des autres nous est nécessaire. Or, c’est généralement là qu’il nous est le plus difficile de la solliciter. Soit que l’on ne souhaite pas afficher une liesse qui pourrait passer pour de l’arrogance ou être difficile à partager lorsque l’on se sent moins gâté.e par la chance, soit que l’on se sente trop faible ou trop orgueilleux pour solliciter l’aide nous permettant de nous hisser hors du puits ou du sous-sol où nous nous sentons glisser. Lire la suite

De la force et des doutes – ou inversement

24 Mar

insatisfaction 3

Il est des périodes bénies où la vie va comme sur des roulettes (nonobstant le relatif non sens de cette expression pour tous ceux qui comme moi sont aussi à l’aise sur des rollers que ne le serait un ours sur des skis nautiques, enfin vous aurez saisi l’idée) et puis des périodes où elle réserve son lot de surprises un peu moins agréables. Ce n’est pas que tout parte en sucette (là encore, vous remarquerez le non sens de cette expression se voulant négative alors même que la plupart des gens raffolent des chupa chups, et encore nous n’avons pas parlé d’Annie, bref, je m’égare), mais bon, humeur et moral ont tendance à suivre le même mouvement que la courbe que vous faisiez varier sur l’oscilloscope cathodique dans le labo de physique-chime lorsque vous étiez au collège (expérience que ne connaissent plus désormais nos chères têtes blondes – ou brunes ou rousses ou châtain – puisque les sabres laser et les i-pad ont sans doute remplacé les becs bunsen et lesdits oscilloscopes).

Ces périodes de remise en question viennent le plus souvent sans crier gare (encore une expression désuète et ridicule, autant on entend souvent crier dans les wagons, autant les chefs de gare ont cessé de crier il y a bien longtemps, de toutes façons, la plupart des gares sont très peu voire plus desservies). Et en général en série. Il suffit d’un petit rouage qui commence à moins bien fonctionner pour que d’une interrogation liée à un incident ponctuel vienne une deuxième question, puis une troisième, puis toute une série. Et le doute dans une domaine ayant tendance à fragiliser dans les autres, c’est bientôt l’ensemble de votre vie, qui toujours sans prévenir (cous remarquerez l’impolitesse intrinsèque du doute), va se trouver mise en cause. Lire la suite

amenaviguante

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Broute le gazon

mais souris pas ! t'en as sur les dents !

cylklique

Des images... et des mots

rienaredire

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Chroniques erratiques d'une emmerdeuse

Wandering City et tout le reste

Les confidences extraordinaires du Professeur Bang

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Étale Ta Culture !

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots