Tag Archives: Théâtre de l’Aquarium

Richard III, Loyaulté me lie

14 Nov

arton698-a0e83

Il est parfois des spectacles dont il est difficile de rendre compte tant ils sont atypiques. C’est le cas de l’adaptation du Richard III de Shakespeare par Jean Lambert-wild, professionnel du théâtre touche-à-tout aimant bien aller explorer des chemins improbables en mêlant les disciplines artistiques. Dans un immense décor de fête foraine qui à lui seul vaut le déplacement tant il est incroyable, il nous livre donc sa vision de l’histoire et de la psychologie de ce guerrier conquérant sanguinaire, n’ayant ni pitié ni limites. Lire la suite

Illusions

10 Avr

illusions

Illusions, c’est l’histoire de Dennis et Sandra et Albert et Margaret, deux couples de plus de 82 ans mariés depuis plus de 52 ans. Illusions, c’est l’histoire de 4 personnages qui ont vécu en éprouvant l’amour. Illusions, c’est l’histoire de ce que quelques phrases ont le pouvoir de produire. Illusions, c’est l’histoire de la quête de soi-même. Bref, Illusions, c’est l’histoire d’énormément de choses. Qui tournent principalement autour du fait d’aimer. Et de la question de savoir si l’amour peut ou ne peut pas exister sans réciprocité. Vous trouverez peut-être ce résumé étrange, et il l’est volontairement, parce que cette pièce est une sorti d’OTNI (objet théâtral non identifié). Et c’est précisément pour cette raison qu’elle est passionnante. Lire la suite

Le mardi où Morty est mort

2 Avr

 

Après quelques jours consacrés à des pièces « sérieuses », j’ai eu une envie de comédie. Mais pas d’une comédie trop classique. Et mon choix s’est porté sur la nouvelle création du Théâtre de l’Aquarium, le mardi où Morty est mort. Arriver au Théâtre de l’Aquarium, c’est un peu un cirque, ce qui donne un bon avant-goût du spectacle. En effet, la salle est située à la Cartoucherie, ancien site militaire du bois de Vincennes reconverti en ensemble théâtral (avec 5 théâtres au total), et auquel on accède grâce à une navette qui doit dater de l’époque de nos grands-parents et dont on se demande par quel miracle elle roule encore.

Une fois arrivés, les installations disposent toutefois de tous le confort moderne, d’un coin buvette et repas fort sympathique, et surtout de sièges avec assez d’espace pour les jambes, ce qui mérite d’être noté. Venons-en donc à ce fameux mardi. Enfin pas tout de suite. Plutôt à ce qui précède ce mardi. En ouverture, nous voyons donc un couple vivre son 1er matin, puis son 1er soir. Puis son 2ème matin. Puis son 2ème soir. Puis son 3ème matin. Comme ça pendant pas mal de temps. On sait qu’on vient voir une pièce décalée, mais on n’en est pas moins troublés. Et puis, à cette lenteur du prologue succède une série d’évènements qui vont conduire Edith, veuve de Johann, à se découvrir un cancer incurable, Amanda sa petite-fille à larguer son petit ami Sonny pour Herbert, le médecin d’Edith, et le pasteur à se promener les fesses à l’air au cimetière.

Lire la suite

amenaviguante

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Broute le gazon

mais souris pas ! t'en as sur les dents !

cylklique

Des images... et des mots

rienaredire

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Chroniques erratiques d'une emmerdeuse

Wandering City et tout le reste

Les confidences extraordinaires du Professeur Bang

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Étale Ta Culture !

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots