Tag Archives: tomber à plat

Les compliments pourris

4 Mai

 compliments 2

Amis lecteurs, l’heure est venue d’évoquer un sujet grave. Ou peut-être pas si grave que ça mais important. Formulé en termes grandiloquents (oui, je sais, j’emploie régulièrement le mot grandiloquent lorsque j’écris), je dirais qu’il est vital de comprendre que votre contribution à la valorisation d’autrui se doit de reposer sur des bases solides nécessitant un sens de l’écoute, de l’observation, de la réflexion et de la formulation allant dans le sens d’une parole qui encourage le fameux autrui. Comme il est probable que vous n’ayez rien compris à mes circonvolutions (oui, j’aime aussi le terme circonvolutions) ou que vous les trouviez trop complexes pour un dimanche soir, je vais donc traiter le sujet de façon un peu plus concrète. En gros, je vous exhorte à arrêter, quand vous faites un compliment, d’en choisir un qui soit pourri et ne fasse pas plaisir. Parce que le coup de la bonne intention est un tantinet éculé. Ce qui compte dans un compliment, c’est le résultat. Et le résultat, c’est que l’autre doit être content de ce que vous lui avez dit.

Au pinacle du pourri, on trouve cette terrible phrase : « je t’admire d’arriver à gérer tout ça », sentence des plus atroces qui soient. En gros, vous êtes en train de signaler à l’autre que vous le prenez pour une personne à deux têtes et six bras qui s’en sort les doigts dans le nez (ce qui au passage, est fort peu élégant) et à qui on pourrait même en rajouter une dose sans que cela ne se voit. Or, il est très probable que la personne en face de vous donne bien le change mais soit épuisée et qu’elle admirerait pour sa part le fait que vous lui offriez votre aide de temps à autre. Au lieu de ça, vous lui signifiez simplement qu’elle va continuer à nager la brasse coulée comme une abrutie dans sa piscine de 200m de long. Ce faux compliment atteint le comble de l’immondice s’il est formulé par le conjoint de la personne admirable, qui, en gros, se tourne les pouces pendant que sa femme ou son homme fait tourner le foyer. Lire la suite

amenaviguante

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Broute le gazon

mais souris pas ! t'en as sur les dents !

cylklique

Des images... et des mots

rienaredire

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Chroniques erratiques d'une emmerdeuse

Wandering City et tout le reste

Les confidences extraordinaires du Professeur Bang

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Étale Ta Culture !

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots