Tag Archives: vérité

Apprendre à déplaire

19 Sep

déplaire ok

« L’important, c’est d’être soi », entend-on souvent. « Tu t’en fous de l’opinion des autres », entend-on également. « Ah oui, c’est bien vrai », répond-on. « D’ailleurs, l’autre jour », continue-t-on,  « j’étais face à une bande de gens bornés comme pas possible, je n’ai pas hésité à l’ouvrir et à exprimer ma pensée haut et fort ». Je ne doute pas de la sincérité des uns et des autres lorsqu’ils tiennent ce petit discours fier et bravache. Moi-même, je suis capable d’être la bravachitude incarnée (ne pas confondre avec brave-vache-attitude). Pour tout dire, je clame même mes opinions haut et fort ! Oui, enfin, je les clame haut quand je suis tranquille au 4ème étage d’un immeuble blindé où de toute façon personne ne cherche à rentrer. Et puis je les clame fort parce même en hurlant, il faut bien ça pour que les passants captent ne serait-ce qu’un mot.

N’allez pas croire non plus que je ne m’époumone que lorsque je suis face à des inconnus que je suis quasiment sûre de ne pas recroiser dans les quinze ans à venir. Je peux, comme vous sans doute, me battre bec et ongles pour défendre des idées qui me sont chères. Mais je peux aussi me taire au risque de mal le vivre, justement pour ne pas déplaire, ou tout au moins pour continuer à plaire. Parce que oui, on peut ne se pas montrer pas trop craintif, voire même faire preuve d’une audace certaine lorsque l’on se trouve avec des connaissances dans une ambiance bon enfant,  au travail quand il faut faire avancer les choses au plus vite, ou entre fiscalistes au milieu d’un débat passionné sur l’opportunité pour une micro-entreprise de demander le préfinancement du CICE (Crédit d’Impôt pour la Compétitivité et pour l’Emploi) en 2013 (veuillez excuser cette parenthèse à dimension économique pour la gêne occasionnée dans votre lecture). A côté de cela, lorsque l’on se trouve en présence des personnes qui nous sont les plus proches, on peut se montrer beaucoup plus timorés. Parce que l’on sait que les conséquences de ses paroles vont avoir une autre portée. Lire la suite

Du culte des apparences

19 Fév

look

Je ne sais pas si vous avez remarqué, mais presque systématiquement, lorsque que vous demandez à quelqu’un s’il va bien, ou lorsque l’on vous lance un « salut ça va ? », la réponse va être oui. Et heureusement, le plus souvent, ce oui reflète à peu près la réalité. Mais vous remarquerez aussi que c’est un oui de convenance. Pas un oui hyper dynamique comme quelqu’un qui a une pêche à vous escalader l’Everest va avoir envie de lancer pour témoigner de son enthousiasme. Pas un trop petit oui non plus, qui pourrait trahir une baisse de régime ou des préoccupations plus importantes. Juste une réponse qui permet de ne pas creuser. De rester dans la neutralité.

Ce oui, de même que le « salut ça va » qui le précède est pour moi l’une des nombreuses manifestations du culte des apparences. Parce qu’aujourd’hui, on cherche souvent avant tout à donner une bonne image de soi, à montrer une personnalité agréable mais en restant assez lisse, en ne cherchant à se démarquer que si l’on pense pouvoir en retirer un profit quelconque. Ainsi, certains soigneront particulièrement leur look et leur allure en espérant plaire davantage au sexe opposé, allant même parfois jusqu’à en faire trop dans ce sens. D’autres feront preuve d’un excès de zèle face à leur patron, voire à friser le fayotage pour progresser dans leur job. D’autres encore iront jusqu’à défendre des opinions qui ne sont pas les leurs pour pouvoir être acceptés dans certaines sphères. Je ne dis pas que faire des efforts pour accroître sa sociabilité ne soit  pas défendable en soi, ni que certains ajustements ne sont pas nécessaires pour éviter des tensions inutiles. Mais pas au prix de son intégrité. Lire la suite

amenaviguante

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Broute le gazon

mais souris pas ! t'en as sur les dents !

cylklique

Des images... et des mots

rienaredire

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Chroniques erratiques d'une emmerdeuse

Wandering City et tout le reste

Les confidences extraordinaires du Professeur Bang

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots

Étale Ta Culture !

La douceur et la force du thé, le piquant du chocolat au piment, la passion des mots